• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Procès en diffamation d'Erwann Binet à Vienne : la réaction de Thierry Kovacs (Isère)

Les relations entre la droite et la gauche viennoises n'ont jamais été au beau fixe. Les législatives l'ont confirmé. Accusé de diffamation par Thierry Kovacs et le bailleur social Advivo, le député de l'Isère Erwann Binet a été jugé le 18 juin. Un procès qui annonce des Municipales tendues. 

Par Céline Aubert

Au moment de l'article publié le jour du procès en diffamation d'Erwann Binet, nous avions demandé une interview à Thierry Kovacs. Le président de l'office HLM Advivo a répondu à notre demande aujourd'hui. 

"Non seulement Erwann Binet a publié l'article de l'Humanité sur son blog, mais il a fait aussi des commentaires, il a parlé de 'pratiques illégales' au sein de l'office HLM. Il l'a écrit noir sur blanc". "Il doit prouver que dans ce qu'il avance, il y a un soupçon de vérité".  

" Erwann Binet a publié l'article au moment des Législatives pour dire à Jacques Remiller 'Thierry Kovacs est un boulet pour vous'".

"Le débat politique est parfois viril. Des coups, je peux en prendre. Mais ça n'autorise pas tout". "Nous sommes à la veille d'un scrutin. Pour eux comme pour nous, il doit y avoir une limite". 

Des coups, il devrait y en avoir encore... A Vienne, la campagne des Municipales a déjà commencé. Erwann Binet n'en sera pas mais il soutiendra sans conteste Jacques Thoizet. Quant à Thierry Kovacs, il est le candidat désigné par l'UMP. 

La rivalité en héritage

Tout n'a pas commencé avec l'article de l'Humanité sur la gestion de l'office HLM, papier publié par Erwann Binet sur son blog... Avant cela, il y a la vieille rivalité des maires de Vienne, Jacques Remiller à droite, Louis Mermaz à gauche. Les tensions d'aujourd'hui en sont l'héritage.

Proche de François Mitterand, plusieurs fois ministre, Louis Mermaz a été maire de Vienne pendant 30 ans, jusqu'à ce qu'il soit battu par Jacques Remiller. Elu en 2001, réélu en 2008, le maire UMP ne souhaite pas briguer un troisième mandat. Son héritier naturel a été désigné il y a quelques semaines, il s'agit de Thierry Kovacs. 

Si cette transmission semble logique aujourd'hui, elle ne l'a pas toujours été. Le maire et son second adjoint étaient, il n'y a pas si longtemps, au coeur d'un conflit profond. Convoqués dans le bureau de Jean-François Coppé en février 2012, les deux hommes annoncent leur réconciliation dans la foulée. 

A l'approche des Législatives Jacques Remiller confie la direction de sa campagne à son adjoint. Le 18 juin 2012, le député-maire est battu par le candidat du PS, Erwan Binet, qui l'emporte avec 50,57% des suffrages. 

Pendant plusieurs mois, l'affrontement politique se poursuit sous les bannières des pros et des anti- mariage pour tous. Erwann Binet est le rapporteur de la loi. 

A Vienne, Erwann Binet et Thierry Kovacs incarnent la relève. Deux hommes de la même génération. Que tout oppose. 




A lire aussi

Sur le même sujet

Toujours sans nouvelles de Lorraine, disparue dans le Rhône

Les + Lus