Classes créées et sauvegardées : soulagement des écoles du Puy-de-Dôme

Les parents d'élèves de l'école élementaire publique de Marsat, qui manifestaient devant l'inspection académique jeudi 7 septembre, ont obtenu gain de cause : une 6e classe va bien être ouverte dans l'établissement. / © Arthur John
Les parents d'élèves de l'école élementaire publique de Marsat, qui manifestaient devant l'inspection académique jeudi 7 septembre, ont obtenu gain de cause : une 6e classe va bien être ouverte dans l'établissement. / © Arthur John

Les parents d'élèves de trois écoles puydômoises étaient suspendus aux lèvres de l'inspection académique : celle-ci, qui se réunissait le 7 septembre pour décider du sort de plusieurs classes du département, n'en ont finalement fermé aucune.

Par Valentin Pasquier

Jeudi 7 septembre, une cinquantaine de parents d'élèves avaient manifesté, devant l'inspection académique du Puy-de-Dôme à Clermont-Ferrand, pour sauver ou créer des classes dans trois écoles du département. L'institution a finalement abondé dans leur sens : sur les dix établissements concernés par la réunion du comité paritaire de l'académie du 7 septembre, aucun n'aura à souffrir d'une fermeture de classe.

À l'école maternelle Claude-Félix d'Aulnat, où une des six classes était menacée de fermeture, c'est le soulagement. Avant de se réunir devant l'inspection académique, les parents de la structure avaient auparavant fait entendre leur mécontentement lors d'une manifestation devant l'école, mercredi 6 septembre.

Des parents confortés



Les deux austres établissements qui s'étaient mobilisés le 7 septembre sont eux aussi confortés. L'école maternelle des Cèdres de Châteaugay voit donc l'ouverture de sa 4e classe confirmée, ainsi que l'école élémentaire publique de Marsat, qui obtient le droit de créer une 6e classe.

Huit écoles sont elles aussi concernées par la décision de l'académie du Puy-de-Dôme :  les maternelles d'Aydat, Jean-Zay à Beaumont, Ferdinand-Buisson et Jules-Michelet à Clermont-Ferrand, ainsi que celle de Pérignat-les-Sarvières ont eu la confirmation d'une ouverture de classe. Côté élémentaire, l'école Pierre-et-Marie-Curie gagne une classe supplémentaire, comme celle de Marsat.

Et comme à Aulnat, l'existence de la classe de maternelle de l'école Jean-Jaurès est maintenue, ainsi que dans la structure primaire de Siant-Sandoux.





Sur le même sujet

Un loup filmé à Saint-Uze par des particuliers

Près de chez vous

Les + Lus