En 2003, Johnny Hallyday inaugurait le Zénith d'Auvergne

Le 5 décembre 2003, Johnny Hallyday inaugurait le Zenith d'Auvergne avec deux concerts et face à plus de 8500 spectateurs. / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP
Le 5 décembre 2003, Johnny Hallyday inaugurait le Zenith d'Auvergne avec deux concerts et face à plus de 8500 spectateurs. / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Cela fait 14 ans que le Zenith d’Auvergne existe et le 5 décembre 2003, c’est Johnny Hallyday qui l’avait inauguré. Mais avant ce moment et avant d’être directeur du Zénith, Edouard Leperlier se souvient de ses années en tant qu’administrateur des tournées de Johnny.

Par Aurélie Albert

C’était en 1979 que l’aventure a commencé pour Edouard Leperlier. Jusque dans les 1990, il devient administrateur des tournées de Johnny Hallyday. « On vivait la vie de tournée avec un artiste exceptionnel il était très délicat attentionné, proche avec les gens qui travaillaient pour lui », raconte le directeur du Zenith d’Auvergne. 
Les années passent à parcourir les routes de France, de concert en concert, mais les anecdotes restent. « En hiver, je ne me couvre jamais. A Besançon, il m’avait acheté un gros pull-over avec une grosse fermeture éclair. Il m’avait dit alors tiens c’est pour toi Edouard et pour que tu n’es pas froid », raconte en rigolant Edouard Leperlier.

En 2003, l’administrateur des tournées devient directeur du Zenith d’Auvergne. Il y a 14 ans, c’était le jour de l’inauguration. Et le 5 décembre au soir, ce n’est autre que Johnny Hallyday qui donne le premier concert dans la célèbre salle auvergnate devant plus de 8500 spectateurs. « Hier soir (mardi 5 décembre 2017) nous fêtions justement ce jour anniversaire qui devient bien triste avec cette annonce », évoque Edouard Leperlier.
Après cette première entrée en matière, Johnny Hallyday continue de passer par le Zenith d’Auvergne. Sa dernière apparition sur la scène auvergnate, c’était avec les Vieilles Canailles en juin 2017 avec Jacques Dutronc et Eddy Mitchell.
Pour le directeur du Zenith, les mots sont difficiles à trouver à l’annonce de la mort de Johnny Hallyday. « C’était une personne attachante et délicate, une force, une personnalité vivante qui s’impose. C’est un charisme et une gentillesse. Ça dépasse le langage. Et quand il montait sur scène c’était une métamorphose ».

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Quand Johnny Hallyday préparait le Rallye de Tunisie avec Georges Groine

Près de chez vous

Les + Lus