• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A 90 et 93 ans, Marguie et Léopold vont fêter leurs 70 ans de mariage à Clermont-Ferrand

Marguie et Léopold Caux se sont mariés le 29 janvier 1949. / © Photo DR (à gauche) / Muriel Thévenot (photo de droite)
Marguie et Léopold Caux se sont mariés le 29 janvier 1949. / © Photo DR (à gauche) / Muriel Thévenot (photo de droite)

Marguie et Léopold Caux, couple de nonagénaires habitant Clermont-Ferrand, fêtera ses 70 ans de mariage le 29 janvier 2019. Heureux comme au premier jour, ils nous racontent leur chemin jusqu'à leurs noces de platines.

Par Aurélia Abdelbost

Marguie et Léopold Caux, 90 et 93 ans, se sont rencontrés dans un bal de société comme il était de coutume à l'époque : "On m'a présenté ce jeune homme et on a dansé", se souvient tout simplement Marguie Caux. Puis Léopold Caux a arrêté ses études et décidé de travailler dans le commerce de son père pour se marier plus vite avec Marguie. Ils ont célébré leur mariage le 29 janvier 1949 et sont donc aujourd'hui sur le point de fêter leurs noces de platine, à Clermont-Ferrand. 

"Je n'ai connu que le bonheur avec ma femme", confie Léopold Caux. Le couple a construit une grande famille composée de 3 enfants, 11 petits enfants, 4 arrières petits enfants (et bientôt 5). "On est très fier, on a eu une vie gâtée, on est encore en bon état et on est indépendant", lâche son épouse. 
 
La descendance de Marguie et Léopold Caux se compose de 3 enfants, 11 petits enfants, 4 arrières-petits-enfants et bientôt 5. / © Muriel Thévenot
La descendance de Marguie et Léopold Caux se compose de 3 enfants, 11 petits enfants, 4 arrières-petits-enfants et bientôt 5. / © Muriel Thévenot


Comment tenir 70 ans de mariage ? 

Marguie Caux se retient bien de donner le moindre conseil pour atteindre les noces de platines :

C'est impossible, chacun fait comme il peut ! Nous, nous avons toujours voulu rester ensemble pour le meilleur et pour le pire, on était parti pour finir notre vie ensemble et il n'était pas envisageable de se séparer, en plus on a eu la chance de bien s'entendre.


Pour leur fille, Muriel Thévenot, ce qui a fait la réussite de l'union de ses parents, c'est "l'énorme tolérance dont ils ont fait preuve, et le respect de l'indépendance de chacun", notamment de la part de sa mère. 
 

Un "planning chargé"

"Je suis en admiration totale avec mes parents", avoue Muriel Thévenot qui loue l'éducation qu'ils lui ont apportée mais aussi leur dynamisme. Cette dernière prévient : ses parents ont "un planning chargé". A 90 et 93 ans, ils sont très actifs. Marguie Caux, qui habite à Clermont-Ferrand depuis 75 ans, a l'habitude de recevoir des personnes seules à déjeuner.

Léopold Caux, lui, se balade souvent à bicyclette, "l'optimisme et la joie de vivre" le qualifient selon sa fille. Ce nonagénaire Auvergnat est en accord avec son temps, tous les matins il est sur son ordinateur, explique sa fille. Il va aussi régulièrement à la médiathèque, a créé un blog et même un compte Facebook.

Le 2 février le couple, croyant, organisera une grande réception ainsi qu'une messe dans la basilique de Notre-Dame du Port, à Clermont-Ferrand, pour fêter ses noces de platine.
 

Sur le même sujet

Le village jaune de Haute-Savoie

Les + Lus