• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Accouchement : des médecins du CHU de Clermont-Ferrand étudient la déformation du crâne des bébés

Les bébés sont soumis à des pressions crâniennes très importantes lors de l'accouchement. / © Dr Olivier Ami/Pr Louis Boyer/CHU Clermont-Ferrand
Les bébés sont soumis à des pressions crâniennes très importantes lors de l'accouchement. / © Dr Olivier Ami/Pr Louis Boyer/CHU Clermont-Ferrand

Pendant l'accouchement, la tête des bébés subit des pressions. Des médecins du CHU de Clermont-Ferrand se sont intéressés à ce phénomène. Ils ont réalisé des images en 3D impressionnantes.

Par D.Cros

Des médecins du CHU de Clermont-Ferrand se sont intéressés à la tête des bébés. "Lors de l’accouchement, le cerveau et les os de leur tête changent de forme. Avec mon équipe, nous voulions comprendre les forces qui s’exercent. Nous avons regardé à quel moment précisément les pressions subies sur le crâne déforment la tête du bébé" explique Olivier Ami.
 

7 bébés observés pendant l’accouchement

Aujourd’hui gynécologue à Paris, il est toujours en lien avec l’université de Clermont-Ferrand où il était interne. A l’époque, il avait présenté sa thèse sur "l’IRM fœtale". 

Avec une équipe de radiologues et de gynécologues de Clermont-Ferrand, il a décidé de poursuivre ses recherches. Ensemble, ils se sont rendus à l’hôpital d’Evry, en région parisienne. 

Ils ont suivi 27 femmes pendant leur grossesse et en ont observé 7 pendant leur accouchement. "Le protocole est très strict. La mère et le bébé doivent être en parfaite sécurité. Toutes les conditions doivent être réunies pour regarder les différentes étapes de l’accouchement" précise-t-il.
 
© Dr Olivier Ami/Pr Louis Boyer/CHU Clermont-Ferrand
© Dr Olivier Ami/Pr Louis Boyer/CHU Clermont-Ferrand


Des images en 3D impressionnantes 

A l'aide de l'imagerie par résonance magnétique (IRM) tridimensionnelle (3D), l’équipe a observé les bébés pendant l’accouchement. Ils ont pris des images à différentes étapes. Les spécialistes ont ensuite reconstitué des séquences en 3D du crâne et du cerveau du fœtus et les ont comparées.

Chaque accouchement est différent. Mais toutes les images montrent que la tête est plus ou moins déformée.  "Lors de la deuxième phase de travail, la tête du bébé s’engage dans le petit bassin. Certains crânes acceptent de se déformer et pas d’autres" précise-t-il. Puis il ajoute : "On parle de compliance de la tête".

Ces images montrent que les bébés sont soumis à des pressions crâniennes très importantes. Après la naissance, la déformation avait disparu chez cinq des sept nourrissons. 

L’objectif de cette étude est d’adapter, à l’avenir, l’accouchement en fonction de la mère et du bébé. En quelque sorte, prévoir l'accouchement idéal.  

Sur le même sujet

Dimanche en Politique - La table de Vailhac

Les + Lus