Affaire Fiona : Berkhane Maklhouf demande sa remise en liberté avant le 4ème procès

Berkhane Maklhouf, le compagnon de Cécile Bourgeon, la mère de la petite Fiona déclarée disparue dans un parc de Clermont-Ferrand en mai 2013 a demandé le 18 novembre sa remise en liberté avant le 4ème procès qui débutera à Lyon le 1er décembre.
 

Berkhane Maklhouf et Cécile Bourgeon seront de nouveau devant la justice pour le 4ème procès de l'affaire Fiona en décembre 2020.
Berkhane Maklhouf et Cécile Bourgeon seront de nouveau devant la justice pour le 4ème procès de l'affaire Fiona en décembre 2020. © Valérie Riffard - FTV
Afin de comparaître libre devant la cour d’appel de Lyon, Berkhane Maklhouf a déposé jeudi 18 novembre une demande de remise en liberté "fondée sur l’application de l’article 5-2 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme garantissant à toute personne privée de sa liberté par arrestation ou détention le droit d'introduire un recours devant un tribunal, afin qu'il statue à bref délai sur la légalité de sa détention et ordonne sa libération si la détention est illégale" indique l’un de ses avocats Maître Jean-Félix Luciani, confirmant une information de France Bleu Pays d’Auvergne. "Berkhane Maklhouf est detenu depuis 7 ans sans jugement définitif" précise-t-il.

En première instance, la cour d’assises de Riom avait condamné Berkhane Maklhouf à 20 ans de réclusion pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner et non-assistance à personne en danger et Cécile Bourgeon avait été acquittée sur le fond mais est condamnée à cinq ans de prison pour non-assitance à personne en danger, modification d'une scène de crime et dénonciation mensongère de crime. Le parquet avait fait appel.

Le second procès (en appel au Puy-en-Velay en Haute-Loire) avait tourné court en octobre 2017 après des accusations portées par une avocate de la partie-civile à l’encontre des avocats des accusés puis en 2018 ils ont tous les deux été condamnés à 20 ans de prison.

Le 20 février 2019, la Cour de cassation avait annulé la condamnation de Cécile Bourgeon qui venait de purger sa peine de 5 ans d’emprisonnement, lui permettant ainsi de comparaître libre au 4ème procès prévu en janvier 2020, mais l’audience a été reportée en raison de l’imminence de la naissance de son quatrième enfant puis du fait de la crise sanitaire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire fiona faits divers disparition