Cet article date de plus de 4 ans

Affaire Fiona : Cécile Bourgeon demande à nouveau sa mise en liberté

Cécile Bourgeon demande pour la troisième fois ce mardi matin sa mise en liberté devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Riom.
© MaxPPP
Pourquoi redemander une mise en liberté déjà deux fois refusée ? L’un des avocats de Cécile Bourgeon, Maître Renaud Portejoie le reconnaît : « il n’y a rien de nouveau dans le dossier, si ce n’est le temps qui passe ». Lors de ses deux dernières demandes, le procès en appel de l’affaire Fiona était prévu en juin. Il est désormais reporté à octobre. Le temps passe, donc.

Procès reporté

Et si Me Renaud Portejoie garde espoir, c’est qu’il estime que les deux premières décisions de justice refusant la mise en liberté de la mère de Fiona étaient « un peu incompréhensibles ».

En novembre 2016, Cécile Bourgeon avait été acquittée partiellement du chef de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Elle avait été condamnée à cinq ans de prison pour quatre délits, dont "non-assistance à personne en danger" et "dénonciation de crime imaginaire" pour avoir monté le scénario de la disparition de sa fille dans un parc de Clermont-Ferrand en mai 2013.
Le parquet général avait interjeté appel de sa condamnation et de celle de son ancien compagnon, Berkane Makhlouf, condamné à 20 ans de réclusion pour violences volontaires ayant entraîné la mort.

Les deux autres demandes de mise en liberté de Cécile Bourgeon, examinées le 10 janvier et le 21 février ont été rejetées.

Le délibéré de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Riom sera rendu ce mardi après-midi ou mercredi matin. Cécile Bourgeon qui ne devrait être ni extraite, ni entendue en visioconférence, sera représentée par ses avocats Maîtres Gilles-Jean et Renaud Portejoie
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire fiona faits divers disparition