Cet article date de plus de 4 ans

Affaire Fiona : la demande de mise en liberté de Cécile Bourgeon à nouveau rejetée

La Cour d’appel de Riom a une nouvelle fois rejeté la demande de mise en liberté de Cécile Bourgeon, mère de la petite Fiona tuée à Clermont-Ferrand en 2013.
La mère de Fiona sera-t-elle libérée ? La décision de la chambre d'instruction de la Cour d'Appel de Riom (63) sera rendue le mercredi 11 janvier 2017 à 11 heures.
La mère de Fiona sera-t-elle libérée ? La décision de la chambre d'instruction de la Cour d'Appel de Riom (63) sera rendue le mercredi 11 janvier 2017 à 11 heures. © PHOTO AFP
« On ne lâche pas », prévient Maître Renaud Portejoie, l’un des avocats de Cécile Bourgeon, qui demandait pour la troisième fois la mise en liberté de sa cliente dans l'attente de son procès en appel. Mes Renaud et Gilles-Jean Portejoie n’ont pas eu accès, pour l’instant, aux motivations du tribunal. Mais pour eux, la « Cour d’appel de Riom ne supporte pas l’acquittement dont [Cécile Bourgeon] a bénéficié. Condamnée à 5 ans de prison en première instance, elle devrait comparaître libre en appel. »

Cécile Bourgeon a donc décidé de se pourvoir en cassation. 

En novembre 2016, la mère de la petite Fiona avait été acquittée partiellement du chef de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Elle avait été condamnée à cinq ans de prison pour quatre délits, dont "non-assistance à personne en danger" et "dénonciation de crime imaginaire" pour avoir monté le scénario de la disparition de sa fille dans un parc de Clermont-Ferrand en mai 2013.

Le parquet général avait interjeté appel de sa condamnation et de celle de son ancien compagnon, Berkane Makhlouf, condamné à 20 ans de réclusion pour violences volontaires ayant entraîné la mort.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire fiona faits divers disparition justice société