Arnaque à la carte bancaire : attention aux faux policiers qui sévissent à Clermont-Ferrand

Publié le

Les policiers de Clermont-Ferrand mettent en garde contre une escroquerie par téléphone. Les arnaqueurs visent les personnes âgées et se font communiquer les codes de la carte bancaire des victimes. On vous explique comment ne pas tomber dans le piège.

Depuis plusieurs jours, le commissariat de Clermont-Ferrand enregistre une recrudescence d’appels et de dépôts de plaintes suite à une escroquerie téléphonique. Elle vise plus particulièrement les personnes âgées de l’agglomération clermontoise. Claire Bigot, chargée de communication de la police nationale de Clermont-Ferrand, explique : « Des personnes se font passer au téléphone pour des policiers. Elles déclinent une qualité, un grade et un nom. Elles visent essentiellement des personnes âgées. Elles prétendent que la personne âgée s’est fait pirater sa carte bancaire et qu’elles mènent une enquête, mais en réalité elles soutirent de l’argent aux victimes ». La personne qui contacte la victime a généralement un accent à consonance étrangère selon la police nationale.

Deux façons de procéder

Claire Bigot poursuit : « Les escrocs procèdent de deux manières, soit en obtenant directement les codes de la carte par téléphone, soit en leur demandant d’utiliser un bon PCS. Un bon PCS est un genre de carte prépayée que l’on peut trouver sur Internet ou chez un buraliste. Ils arrivent à soutirer de grosses sommes, de l’ordre du millier d’euros ».

Quelques conseils

La police nationale émet des recommandations : « On conseille de ne jamais donner les codes et les coordonnées bancaires à qui que ce soit. Si les personnes qui sont victimes ont un doute, elles peuvent faire un contre appel au commissariat pour vérifier la véracité des renseignements donnés, avant de répondre à l’escroc ». Selon Claire Bigot, le mode opératoire des escrocs est bien rôdé : « Ils savent être persuasifs. Outre le fait de donner une qualité, un grade et une identité, ils précisent la bonne adresse du commissariat et mettent des bruits de sirène en fond sonore. Ils font tout pour être crédibles ».

"On n’a pas de vue sur les comptes des gens"

La chargée de communication rappelle que ces méthodes ne sont pas celles de la police : « On ne téléphone jamais aux gens pour leur dire qu’ils ont été victimes d’une arnaque. On n’a pas de vue sur les comptes des gens ». Si vous avez été victime de cette arnaque, la police conseille de déposer plainte.