• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

B. Hortefeux : “Ce gouvernement restera dans l’histoire comme ayant ou voulant tripatouiller tous les modes de scrutin”

Brice Hortefeux était l'invité de l'émission politique de France 3 Auvergne, dimanche 13 janvier. / © DOMINIQUE FAGET / AFP
Brice Hortefeux était l'invité de l'émission politique de France 3 Auvergne, dimanche 13 janvier. / © DOMINIQUE FAGET / AFP

Invité de Dimanche en Politique, l’émission politique de France 3 Auvergne le 13 janvier, Brice Hortefeux député européen et vice-président (LR) du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes veut au sujet du RIC éviter des consultations populaires, ubuesques ou dangereuses.
 

Par Cyrille Genet

Brice Hortefeux est le seul député européen à représenter les territoires auvergnats au Parlement européen. Egalement vice-président (LR) de la Région Auvergne-Rhône-Alpes il était l’invité de l’émission politique de France 3 Auvergne, dimanche 13 janvier. Il n’exclut pas une évolution du mode de consultation des Français sur les questions de société mais pose des conditions avant l’instauration d’un référendum d’initiative citoyenne, le RIC demandé par les gilets jaunes: "ce n’est pas nouveau, le référendum était inscrit dans la Constitution. Nicolas Sarkozy avait ouvert la possibilité de consultation des Français de manière encore plus large dans le cadre de sa propre révision constitutionnelle. Simplement il ne faut pas partir sur tout et n’importe quoi, s’il y a une évolution, il faut y réfléchir. En tous cas elle devra être sous le contrôle du Conseil Constitutionnel de manière à ce qu’on n’ait pas des initiatives ubuesques, dangereuses ou rétrogrades".
 
Cette vidéo est indisponible pour le moment.
Dimanche en Politique du 13 janvier 2019
Le député européen Brice Hortefeux reproche au Président de la République et au gouvernement d’avoir fait voter un retour à une circonscription unique pour les prochaines élections européennes. - Interview : Cyrille Genet, Delphine Cros.


Le 26 mai 2019, les Français éliront leurs députés européens lors d’un seul tour et, changement cette année, il n’y aura qu’une seule circonscription nationale regroupant les noms des 79 candidats sur une seule liste par parti. Ce changement a été adopté par le parlement Français en 2018 avec les voix des députés LREM, PS, PC et de la France Insoumise, mais pas des Républicains :" C’est un très grand reproche que je fais au gouvernement et au Président de la République Emmanuel Macron… C’est vraiment pour des raisons toutes petites, minables, misérables que le gouvernement a décidé de changer le mode de scrutin. D’ailleurs ce gouvernement restera dans l’histoire comme ayant ou voulant tripatouiller tous les modes de scrutin. Ça veut dire qu’il n’y a aucune obligation que tous les territoires soient représentés. Telle ou telle liste n’aura pas d’obligation d’avoir des élus de cette circonscription Centre Massif Central ; nous des Républicains sommes les seuls à avoir défendu une territorialisation des élus politiques".

Brice Hortefeux ne répond pas encore à la question sur sa candidature, il faudra selon lui auparavant l’achèvement et la précision du projet politique des Républicains et la désignation de la tête de liste pour arriver dans quelques semaines à la constitution de la liste des candidats.
 

Sur le même sujet

Cette vidéo est indisponible pour le moment.

Un "Espace jeunes" à Saint-Trivier-de-Courtes (Ain)

Les + Lus