Baisse des APL : les associations de défense des locataires en colère dans le Puy-de-Dôme

A partir du 1er octobre, les aides au logement baisseront de 5 euros par mois et par foyer. Dans le Puy-de-Dôme, les associations de défense des locataires dénoncent une mesure indécente. 

A partir du 1er octobre, les aides au logement baisseront de 5 euros par mois et par foyer. Les associations de défense de locataires dans le Puy-de-Dôme dénoncent une mesure jugée "indécente".
A partir du 1er octobre, les aides au logement baisseront de 5 euros par mois et par foyer. Les associations de défense de locataires dans le Puy-de-Dôme dénoncent une mesure jugée "indécente". © Laurent Bortolazzo
C’est une mesure qui fait grincer des dents. A partir du 1er octobre, les aides au logement vont diminuer : 5 euros par mois et par foyer. Une baisse des APL qui suscite un vent de colère des étudiants qui bénéficient de cette aide et des associations.

Marion bénéficie de l'ALS : l'aide au logement social. Une des 3 prestations logement allouées par la CAF. L'ALS  lui a permis de joindre les deux bouts notamment lorsqu'elle était  étudiante en droit, et par la suite lors de ses premiers jobs.

« J’avais fait mes calculs quand j’étais au RSA et lorsque j’enlevais tous mes frais fixes c’est-à-dire la part de loyer qui me restait à payer, le téléphone, l’électricité, le gaz, les assurances, il me restait 2,50 euros par jour pour manger, les vêtements, les produits ménagers, les produits d’hygiène… 5 euros pour quelqu’un au RSA, c’est 2 jours entiers pour survivre », explique la jeune femme.

Des associations vent debout contre cette mesure 



A l'annonce de cette baisse, les associations de défense des locataires dénoncent cette décision de l'Etat. 

« C’est une mesure qui va aller à l’encontre des plus pauvres, c’est encore eux qui vont trinquer. Cela va faire plus de 6 millions de personnes qui vont être touchés dans leur budget » se désole Michel Giraudon, le Co-président de la fédération de défense du logement.

Jihane Van Wisjck est juriste au sein de l’Association nationale de défense des consommateurs et usagers du Puy-de-Dôme, elle s’oppose également à cette mesure : « tout de suite, ce que l’on a pensé, c’est dévalorisation des aides au logement. Surtout en fonction de l’évolution de l’IRL, l’indice de référence des loyers. L’IRL augmente annuellement donc forcément le loyer augmente. Les APL devraient augmenter ».

Le dispositif des APL  coûte à l'Etat près de 18 Milliards d'euros chaque année.


durée de la vidéo: 01 min 43
Baisse des APL : les associations puydomoises s'insurgent

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie jeunesse société famille