• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Challenge Cup. Finale ASM Clermont Auvergne-La Rochelle : “Un sacré combat”

Après le Top 14, comme ici en janvier 2019, c'est pour en Challenge Cup que l'ASM Clermont Auvergne et le Stade Rochelais vont se retrouver vendredi 10 mai. Une finale disputée au stade St James’Park de Newcastle, dans le nord-est de l’Angleterre. / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP
Après le Top 14, comme ici en janvier 2019, c'est pour en Challenge Cup que l'ASM Clermont Auvergne et le Stade Rochelais vont se retrouver vendredi 10 mai. Une finale disputée au stade St James’Park de Newcastle, dans le nord-est de l’Angleterre. / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Vendredi 10 mai, l’ASM Clermont Auvergne affrontera la Rochelle en finale de Challenge Cup. A trois jours de cette rencontre, les "jaune et bleu" se préparent à un "sacré combat".

Par Valérie Riffard

C’est en Angleterre, à Newcastle, que va se dérouler la finale de la Challenge Cup, vendredi 10 mai. Une finale franco-française qui verra s’affronter l’ASM Clermont Auvergne et La Rochelle et pour laquelle les "jaune et bleu" sont  plus détérminés que jamais,  comme ils l'ont réaffirmé lors d'une conférence, mardi 7 mai. D'autant qu'avec 8 victoires sur 8 matchs, les Auvergnats sont favoris.
« Tout le monde dit qu’on est favoris par rapport à ce qu’on a fait dans cette compétition, confirme le troisième ligne Alexandre Lapandry. Mais on sait que c’est 50/50 parce qu’on est sur un terrain neutre et qu’on a une très belle équipe en face de nous. C’est sûr qu’on a beaucoup d’expérience, mais après, on sait aussi comment ça peut galvaniser de jouer sa première finale ».

Plus habitués à la Champions Cup, les « jaune et bleu » de Franck Azéma devront s’imposer face au Stade Rochelais. Une équipe qui s’est fait remarquer cette saison par ses mêlées.
« C’est sûr que ça va être un sacré combat, un sacré défi. On sait que la Rochelle a une mêlée très performante en championnat, constate Etienne Falgoux, pilier. C’est un paquet très dense et très lourd et nous on est un peu moins lourd, mais  le combat va être intéressant. Sur une finale ça peut être une arme pour nous si on les empêche de mettre en place leur jeu ».

Un point de vue que partage le centre Damian Penaud. « On les a joués deux fois, on a l’habitude de le jouer chaque année en Top 14, on sait comment ils jouent, comment ils fonctionnent, donc on sait comment il va falloir se préparer. »

 

Pas question de parler
de "petite coupe"


Franco-française, c’est en Angleterre que va se jouer cette finale. Pour les joueurs, il va donc falloir tout donner pour des supporters qui ne vont pas forcément faire le déplacement.
« Forcément c’est dommage, regrette le demi d'ouverture Camille Lopez. Forcément, une finale franco-française en France ça aurait fait un stade plein. Et quand on connait la ferveur de notre public, il y aura ce regret mais ce n’est pas de leur faute ».  

 A quelques jours de la rencontre, l’ASM Clermont Auvergne, qui vient de décrocher sa qualification pour les demi-finales de Top 14, reste concentrée avant ce déplacement. Et pour l'entraineur Frank Azéma, pas question de parler de « petite » coupe.
« Depuis le début, on s’est dit avec l’ensemble du groupe qu’on allait s’engager à fond dans cette compétition, qu’on allait la respecter et c’est ça qui fait plaisir. Il y a eu besoin de tout le monde pour aller chercher des points, permettre à certains garçons de se reposer par moment, on est allé à Newport faire un gros match avec un groupe mixte composé de garçons expérimentés et des jeunes… tout le monde a eu de l’appétit, et l’histoire c’est celle-là ».

Sur le même sujet

Réponses de Gérard Collomb à la presse

Les + Lus