Championnat de France d’athlétisme : Renaud Lavillenie dans la bataille

Blessé, puis victime des conditions météo... Renaud Lavillenie, le recordman du monde de la perche (6,16 m) qui reste sur trois défaites consécutives, est en quête de repères samedi 15 et dimanche 16 juillet aux Championnats de France à Marseille. / © A. GROSCLAUDE / AFP
Blessé, puis victime des conditions météo... Renaud Lavillenie, le recordman du monde de la perche (6,16 m) qui reste sur trois défaites consécutives, est en quête de repères samedi 15 et dimanche 16 juillet aux Championnats de France à Marseille. / © A. GROSCLAUDE / AFP

Blessé, puis victime des conditions météo... Renaud Lavillenie, le recordman du monde de la perche (6,16 m) qui reste sur trois défaites consécutives, est en quête de repères samedi 15 et dimanche 16 juillet aux Championnats de France à Marseille.

Par AFP

Le « Napoléon » de Clermont-Ferrand a trouvé ces dernières semaines son "maître" ( l'Américain Sam Kendricks le seul à 6m), mais il cherche aussi son concours de référence.
Contraint d'écourter sa saison en salle en raison d'une blessure à une cuisse,  Lavillenie a ensuite blâmé les mauvaises conditions météo, et notamment le vent, qui l'ont empêché d'aller plus haut depuis le début de la saison en plein air (5,51 m à Nancy puis 5,62 m à Paris).
Le vice-champion olympique a enfin trouvé une bonne météo il y a une semaine à Lausanne pour franchir 5,87 m, son étiage en 2017.



Mais c'est évidemment vers les six mètres qu'il regarde. "Déjà j'ai une bonne base dans le sens où j'ai enfin des repères dans ma course. Je vais croiser les doigts pour qu'à Marseille ce ne soit pas dégueulasse et que je puisse continuer à travailler", avait souligné le médaillé d'or des Jeux de Londres-2012 au terme de la soirée lausannoise.

Lavillenie sera au centre de toutes les attentions des « France », organisés pour la première fois, depuis leur naissance en 1888, dans la cité phocéenne, et marqués par de nombreuses absences sur blessure (Jimmy Vicaut, Dimitri Bascou, Pierre-Ambroise Bosse), alors que les derniers minima sont à conquérir pour les Mondiaux de Londres (4 au 13 août).

 

Sur le même sujet

Exercice attentat au Phare de Chambéry

Près de chez vous

Les + Lus