Clermont-Ferrand : les ACC connaissent leurs repreneurs

Mercredi 30 octobre, le tribunal de Commerce de Clermont-Ferrand a rendu sa décision sur la reprise des ACC, entreprise spécialisée dans la maintenance ferroviaire. / © Maxime Van Oudendycke / France 3 Auvergne
Mercredi 30 octobre, le tribunal de Commerce de Clermont-Ferrand a rendu sa décision sur la reprise des ACC, entreprise spécialisée dans la maintenance ferroviaire. / © Maxime Van Oudendycke / France 3 Auvergne

Mercredi 30 octobre, le tribunal de Commerce de Clermont-Ferrand a rendu sa décision sur la reprise des ACC, entreprise spécialisée dans la maintenance ferroviaire. Le tribunal a suivi les recommandations des salariés puisque TTh va reprendre la maintenance des ateliers et Cegelec l'ingénierie.
 

Par C. L avec Christian Lamorelle

Après plusieurs semaines d’attentes pour les salariés, le tribunal de Commerce de Clermont-Ferrand a rendu sa décision mercredi 30 octobre sur la reprise des ACC, les Ateliers de Construction du Centre de Clermont-Ferrand. Le tribunal a suivi les recommandations des salariés. Ainsi, la société française de traitement thermique TTh va reprendre la partie maintenance des ateliers. Quant à l’entreprise de services énergétiques Cegelec Défense , elle va reprendre la partie ingénierie.

Des salariés qui s'étaient prononcés

Le mardi 22 octobre, les salariés des ACC s’étaient prononcés sur leurs préférences. Le Comité Social et Economique avait jugé l’offre de TTh « assise sur une analyse beaucoup plus fine que Bombardier » et avait estimé que « TTh s’engage sur des investissements plus conséquents à l’horizon 2023 ». Le CSE s’était aussi prononcé en faveur de Cegelec, avec des conditions de reprise du personnel jugées « satisfaisantes ».

Les salariés espèrent la fin des incertitudes pour les ACC avec cette reprise. Anthony Vedeau, délégué CGT explique : « Je pense que cette fois-ci c’était la bonne. Je pense que l’on a sauvé les ACC définitivement. On avait quand même 4 très belles offres. Ce sont des gens qui sont clairement sur ces marchés. On n’était pas inquiets pour ça. Mais après, il y avait d’autres enjeux. Ce qui comptait le plus pour nous c’était le choix des salariés ». Il y aura tout de même 49 suppressions d’emplois.

Des réactions politiques

Dans un communiqué de presse commun, Laurent Wauquiez et Olivier Bianchi se sont exprimés. Ils indiquent : "Aujourd’hui, la reprise de l’entreprise par TTH et Cégélec Défense offre de nouvelles opportunités de développement aux ACC. Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et Olivier Bianchi, Maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole se félicitent que le savoir-faire industriel des ACC soit pérennisé. En parallèle, les trois collectivités seront extrêmement vigilantes sur le sort des 47 salariés qui ne figurent pas dans l’offre de reprise. D’ores et déjà, elles s’engagent à assurer l’accompagnement de ces salariés pour leur permettre un retour à l’emploi dans les meilleures conditions. L’ensemble des partenaires restent fermement mobilisées pour les accompagner afin que nul ne soit laissé au bord du chemin. Plus que jamais fiers de l’industrie « Made In Auvergne », Laurent Wauquiez et Olivier Bianchi souhaitent le meilleur succès aux nouveaux repreneurs".

Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances, affirme : "Je salue ce beau succès collectif qui montre qu’en matière d’industrie il n’y a pas de place pour le fatalisme dès qu’on fait le choix d’unir nos forces, comme nous l’avons fait avec la Région Auvergne Rhône-Alpes et Clermont Auvergne Métropole. L’engagement des principaux clients de la société et la pleine coopération de la direction de l’entreprise ont également été des éléments déterminants pour rendre possible cette opération "
 

Sur le même sujet

Les + Lus