Clermont-Ferrand : un ancien candidat de Top Chef aux fourneaux pour accompagner la lutte contre le Cancer

Adrien Descouls, ancien candidat de Top Chef, a appris les bases de la cuisine au lycée hôtelier de Chamalières, dans le Puy-de-Dôme. / © Nicolas GOUHIER/M6
Adrien Descouls, ancien candidat de Top Chef, a appris les bases de la cuisine au lycée hôtelier de Chamalières, dans le Puy-de-Dôme. / © Nicolas GOUHIER/M6

Mercredi 19 juin 2019, le centre Jean Perrin de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) a renouvelé sa collaboration avec le chef auvergnat Adrien Descouls. L’ancien candidat de Top Chef a élaboré avec l’équipe de restauration une "assiette plaisir" pour les malades du cancer.
 

Par Justine Saint-Sevin

"Bien manger pour bien se soigner". Voilà le slogan de l’opération initiée en 2016 par les équipes du centre de lutte contre le Cancer Jean Perrin situé à Clermont-Ferrand. Afin de poursuivre ces actions visant à proposer des plats innovants pour redonner goûts aux patients, le centre a reconduit son partenariat mercredi 19 juin avec le chef Adrien Descouls. Un nom qui vous dira peut-être quelque chose ce dernier avait été demi-finaliste de l'émission Top Chef.
 

Je pense que toute personne doit pouvoir bien manger même quand l’environnement ou les conditions ne sont pas propices. Par ma contribution, je souhaite que chaque patient puisse trouver sur son plateau les apports énergétiques dont il a besoin mais aussi et avant tout le plaisir de manger", expose Adrien Descouls.


Le gérant du restaurant Origines, niché à Le Broc dans le Puy-de-Dôme, propose une "assiette plaisir" dont le contenu se base sur des études menées par les porteurs du projet Marilyn Broult, diététicienne, et Marc Verdier, responsable de la restauration du Centre.


Un projet en trois actions


"Les patients touchés par les effets secondaires du traitement (perte d'appétit, aphtes, nausées) se tournent souvent vers des plats froids, frais et en petite quantité (…) Le projet a pour but de faciliter la prise alimentaire. Nous souhaitons redonner de l’envie et le plaisir de s’alimenter durant les traitements", relatent-ils. D’où la concoction d’un repas froid inspiré du fameux café gourmand, mais en version salée.

Mais ce n’est pas tout. L’opération s’accompagne d’un accompagnement diététique. Outre les suivis proposés, les diététiciennes du centre ont développé un livret ludique pour répondre aux questionnements des patients. Ces derniers sont également invités une fois par semestre à participer à des ateliers culinaires.  
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus