• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

À Clermont-Ferrand, le CHU Gabriel-Montpied poursuit sa transformation

La partie ouest du CHU Gabriel-Montpied de Clermont-Ferrand a quasiment disparu. / © Aurélie Albert / France 3 Auvergne
La partie ouest du CHU Gabriel-Montpied de Clermont-Ferrand a quasiment disparu. / © Aurélie Albert / France 3 Auvergne

La modernisation du CHU Gabriel-Montpied de Clermont-Ferrand, chantier d'envergure et au long cours, se poursuit. Après plusieurs années de phases de désamiantage et de déconstruction, la partie ouest du bâtiment a déjà pratiquement disparu en ce début du mois d'octobre 2018

Par V.P. avec Aurélie Albert

À Clermont-Ferrand, des tas de gravats et de ferraille ont remplacé l'aile ouest du CHU Gabriel-Montpied. Déconstruire et dépolluer sont des étapes indispensables avant de moderniser le centre hospitalier.

"On se trouve maintenant à une phase des travaux où il ne reste plus, pour le moment, que la partie déconstruction, souligne Frédéric Chaudriller, coordinateur de travaux et ingénieur au CHU. Les désamianteurs ont fini leur tache pour le moment. On va finir de démolir le rez de chaussée, puis les deux niveaux de sous-sol avant de faire revenir l'entreprise de désamiantage. » 
 

Déconstruire pour rebâtir

Construit dans les années 1960, le bâtiment comptait douze étages, dont deux en sous-sol. Depuis quinze mois, 12 000 m2 de bâtiments (soit un peu plus d'un hectare) ont été déconstruits. Cette phase devrait se terminer d'ici fin 2018. "Cette partie du bâtiment historique était fortement amiantée," indique l'ingénieur.

En 2010, Gabriel-Montpied 2 a fait son apparition avec un service de cardiologie flambant neuf. "L'étape suivante c'est la construction de gabriel-Montpied 3 qui permettra lui aussi de pouvoir resituer des services de médecine de spécialité, principalement, explique Arnaud Bruey, directeur des travaux, de l'environnement et de la sécurité au CHU. Il permettra aussi "de restructurer et d'étendre le service des urgences pour adultes du site, d'accueillir une hélistation en toiture ainsi que le service d'hémodialyse du CHU."

201 millions d'euros sont nécessaires pour l'ensemble des travaux. Le bâtiment Gabriel-Montpied 3 devrait, lui, voir le jour d'ici cinq ans. 

 
À Clermont-Ferrand, le CHU Gabriel-Montpied continue sa mue
Reportage : Frédéric Chaudriller, coordinateur de travaux et ingénieur au CHU; Arnaud Bruey, directeur des travaux, de l'environnement et de la sécurité au CHU. - France 3 Auvergne - Reportage : Aurélie Albert et Arthur John. Montage : Magalie Canuto.

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : 70 postes supprimés à Dietal, les salariés toujours mobilisés

Les + Lus