Clermont-Ferrand : comment les EHPAD font face à la canicule

Jusqu'à 37 degrés sont attendus vendredi 31 juillet à Clermont-Ferrand. Dans les EHPAD, il faut redoubler de vigilance pour la santé de résidents fragiles. Après la lutte contre le coronavirus, il faut maintenant lutter contre la canicule.
 

Après le coronavirus, la vigilance est de mise dans les EHPAD pendant les fortes chaleurs.
Après le coronavirus, la vigilance est de mise dans les EHPAD pendant les fortes chaleurs. © Julien Teiller / FTV
En entrée, c'est pastèque ou pamplemousse pour les 80 résidents de cet EHPAD de Clermont-Ferrand. En période de canicule, le prestataire en charge des repas adapte ses menus. Margot Torossi, responsable nutrition, explique : « Nous proposons plutôt des aliments riches en eau, tels que les fruits et les légumes. On décline les repas en repas froid. Et tout cela bien sûr se fait avec l’accord de la résidence ».

Un litre et demi d'eau par jour

La bonne dose d'eau, c'est au moins un litre et demi par jour et par personne. Avec l'âge, il arrive que l'on perde la sensation de chaleur ou de soif. Les soignants sont particulièrement attentifs. Annie Limagne, résidente à l' EHPAD des Neuf Soleils, affirme : « Je me suis faite un peu secouer parce que mon verre était vide. On me l’a bien rempli ».

Des tours d'hydratation

Dans cet autre EHPAD, à Ceyrat près de Clermont-Ferrand, c'est l'heure du tour d'hydratation. Plusieurs fois par jour, une auxiliaire de vie se rend dans chaque chambre pour proposer des boissons. Incités à rester à l'intérieur aux heures les plus chaudes de la journée, les résidents ont hâte de pouvoir sortir. « On n’en a pas profité, car on était confinés. On pouvait un peu sortir, mais là c’est la chaleur. On va avoir un bel automne pour compenser » confie Marie-Claude Brunmurol, résidente de la Maisonnée Boisvallon. Pour le personnel des EHPAD, il faut une double dose d'attention.

Une vigilance plus particulière

Les risques liés à la canicule s'ajoutent aux protocoles de lutte contre le coronavirus. Coralie Bégnis, directrice de la Maisonnée Boisvallon, indique : « Ils savent très bien qu’il faut avoir une vigilance plus particulière au moment des fortes chaleurs. Cela fait partie des bases de notre métier. On est climatisés sur l’ensemble de notre bâtiment, donc il faut veiller à la bonne désinfection hebdomadaire de notre climatisation, pour éviter de faire rentrer le virus ». Le pic de chaleur est attendu ce vendredi 31 juillet. Près de 37 degrés sont annoncés à Clermont-Ferrand.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
personnes âgées société famille canicule météo coronavirus santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter