Clermont-Ferrand : les commerces peu fréquentés ce 1er dimanche de décembre

Publié le
Écrit par S.B avec Aurélie Albert
A Clermont-Ferrand, les rues commerçantes étaient moins fréquentées qu'à l'accoutumée en ce 1er dimanche de décembre.
A Clermont-Ferrand, les rues commerçantes étaient moins fréquentées qu'à l'accoutumée en ce 1er dimanche de décembre. © A.Albert/FTV

A quelques semaines des fêtes de Noël, les commerces ont ouvert leurs portes ce 1er dimanche de décembre, mais les rues de Clermont-Ferrand n'étaient très fréquentées. L'ambiance n'était pas à la fête et aux courses de Noël pour ce premier dimanche de décembre.

Noël commence timidement à pointer le bout de son nez en ce 1er dimanche de décembre, où les commerces sont ouverts. A Clermont-Ferrand, le sapin est en place. Les sacs plein de cadeaux se faufilent dans les rues, comme les odeurs de marrons chauds à travers les masques. Pour certains, c’est l’heure des premiers achats de cadeaux : « J'ai acheté un pull pour mon fils. Bon, ce n’est pas une surprise mais au moins il vient avec moi pour choisir », raconte une passante.

Des rues moins fréquentées

Cependant, on est loin de la frénésie dominicale des années précédentes. Les rues commerçantes sont moins fréquentées, même si la magie de Noël retrouve doucement son chemin dans les boutiques : « Aujourd'hui on flâne un peu et avec le confinement, ça nous fait plaisir de pouvoir un peu sortir », explique une clermontoise venue faire des achats en centre-ville. » Pour Clara Pallut, vendeuse, l’avenir est incertain : « Tout le monde se regroupe le samedi, donc il y a vraiment un esprit de Noël, on retrouve un peu la vie d’avant, comme on dit. Le dimanche, c’est un peu incertain, on n'arrive pas trop à se projeter pour l'instant. On attend du monde forcément, parce qu’on a tout préparé mais on ne sait pas encore ce que ça va être.»

Les commerçants prêts à accueillir du public

Cette année les achats se font dans un certain état d'esprit : « Soutenir les petits commerçants qui ont été là pendant le confinement, je trouve ça vraiment important. Il faut continuer à les faire travailler », rappelle une passante. Morgana Vazeille, commerçante, veut y croire : « Dès la réouverture des commerces, les gens venaient d’abord dépenser pour eux, avant de penser à Noël. Là, ça y est, ils commencent à se lancer dans les cadeaux. Les dimanches sont partis pour les cadeaux je pense. » Le père Noël et ses lutins sont déjà prêts à les distribuer.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.