Clermont-Ferrand : dans les coulisses du casting du film « Astérix et Obélix : l’Empire du Milieu »

Le film « Astérix et Obélix : l’Empire du Milieu », dont une scène pourrait être tournée sur le plateau du Guéry (Puy-de-Dôme), organise un casting à Clermont-Ferrand jusqu'au 11 mars. Près de 400 figurants sont recherchés. Immersion dans un casting géant.

Les futurs figurants du film "Astérix et Obélix : l'Empire du Milieu" se présentent à la Maison du Peuple de Clermont-Ferrand pour le casting du 8 au 11 mars.
Les futurs figurants du film "Astérix et Obélix : l'Empire du Milieu" se présentent à la Maison du Peuple de Clermont-Ferrand pour le casting du 8 au 11 mars. © S.Barlot/FTV

La Maison du Peuple de Clermont-Ferrand s’est transformée en une arène de combat, à l’occasion du casting de recrutement des figurants pour le mystérieux film A5, qui est, selon nos informations, « Astérix et Obélix : l’Empire du Milieu ». Les auditions et réunions d’informations durent encore 3 jours, jusqu'au 11 mars. En raison du COVID 19, les postulants retenus étaient invités à se présenter aux réunions par petits groupes d’une dizaine de personnes. Les explications et échéances de tournages sont données toutes les heures. Les candidats doivent se présenter, réaliser des photos qui seront ensuite examinées. « On a retenu une centaine de Romains et environ 210 Asiatiques. Il fallait que ce soit un peu large, mais on a retenu des gens qui maîtrisent les sports de combat, les arts martiaux… Le critère déterminant pour les Romains, c’était plus la taille, entre 1m76 et 1m82, pour que ce soit une lignée homogène », explique Marie-France Michel, qui dirige ce casting. Certains des postulants ayant des aptitudes spécifiques au combat ont pu faire des démonstrations, filmées puis envoyées à la production.

C’est le cas de Kévin et Christian, habitant la région de Clermont-Ferrand. Quelques jours auparavant, ils ont reçu des vidéos de scènes de combat à répéter, qu’ils ont ensuite reproduites lors du casting : « On s’est entraînés ce matin et surtout chez nous en regardant les vidéos. J’ai fait sport-études en escrime pendant 12 ans. A l’heure actuelle, je suis dans le spectacle et faire de la figuration dans un film, c’est une expérience que je n’ai jamais faîte. Comme je répondais à plusieurs critères, je me suis dit ‘Pourquoi pas essayer’ », explique Christian.

Kévin, agent de sécurité originaire de Clermont-Ferrand, a lui postulé pour un rôle dans l’armée romaine : « Cela fait 12 ans que je fais des arts martiaux. J’ai commencé par de la boxe anglaise, du kick boxing et du MMA en compétition, en championnat de France. C’est pareil, le cinéma, je n’en ai jamais fait donc j’ai voulu essayer d’être figurant pour voir si mes compétences servent ». Les vidéos de démonstration ont été pratiquées par des cascadeurs, qui devront ensuite évaluer les prestations des différents candidats.

Soumettre sa candidature est encore possible

Lors du tournage, les figurants devront avoir des cheveux assez longs, au minimum 5 cm. Ils ne doivent pas avoir de tatouages, ni aux bras, ni aux épaules, ni aux jambes. Des candidats libres qui se sont présentés spontanément ont également été reçus par les membres de l’équipe de recrutement et il ne faut pas hésiter à se lancer : « J’en ai reçu beaucoup hier, un peu moins aujourd’hui. Ils correspondaient aux critères. On recherche particulièrement des jeunes entre 18 et 25 ans. En tout cas ils sont les bienvenus », précise Marie-France Michel.

Après 10 jours d’attente, les postulants acceptés recevront la confirmation que leur candidature a bien été retenue. Les heureux élus devront ensuite donner leurs disponibilités, leurs mensurations et accepter les conditions requises. Au mois d’avril, des essayages de costumes sont prévus. Pour rappel, le tournage de la scène de combat pour laquelle des figurants sont recherchés pourrait se dérouler dans le Puy-de-Dôme, sur le site du plateau du Guéry au mois de mai.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture