Clermont-Ferrand : la Croix-Rouge organise une semaine de quête

A Clermont-Ferrand, la Croix-Rouge organise depuis le 22 mai des quêtes un peu partout dans la métropole : supermarchés, centre-ville, marchés, l’association cherche à récolter des fonds mais aussi à recruter des bénévoles. Un peu plus de 4 000 euros ont déjà été donnés.

Les bénévoles de la Croix-Rouge participent à une semaine de quête dans différents points de la métropole de Clermont-Ferrand.
Les bénévoles de la Croix-Rouge participent à une semaine de quête dans différents points de la métropole de Clermont-Ferrand. © Benoît de la Torre Capitan

C’est une opération de grande ampleur mise en place par la Croix-Rouge de Clermont-Ferrand, dans le cadre de journées nationales de récolte de dons : depuis le samedi 22 mai, des bénévoles sont placés à différents endroits dans la métropole et cherchent à obtenir des fonds. « On est une équipe de 3 à l’organisation, ça fait 2 mois qu’on travaille dessus. On a contacté les différentes grandes surfaces pour avoir l’autorisation de quêter chez eux, et certains nous ont répondu : l’Intermarché du Cendre, Cora à Lempdes, le Géant Casino, Auchan Beaumont, mais aussi le Super U de Vic-le-Comte, l’Intermarché de Pont-du-Château… D’autres, malheureusement, ne souhaitent pas que leurs clients soient dérangés, ce qu’on comprend très bien », explique Benoît de la Torre Capitan, trésorier de la Croix-Rouge de Clermont-Ferrand.

Des dons financiers et des dons humains

L’association est également autorisée à quêter sur la voie publique, et démarche de potentiels donateurs au marché d’Aubière, de Cébazat, de Billom, mais aussi le centre-ville de Clermont-Ferrand. Les 171 bénévoles que compte l’antenne de Clermont-Ferrand ont été invités à participer. Une quarantaine d’entre eux ont accepté de se prêter au jeu. « C’est l’occasion pour les bénévoles d’aller à la rencontre des gens, de faire connaître les actions de la Croix-Rouge mais aussi de récupérer des fonds. Ces dons resteront ici et financeront nos actions locales », affirme Benoît de la Torre Capitan. Des dons financiers sont recherchés, mais la Croix-Rouge recrute également des bénévoles. « Le don humain est aussi très important. Plus on est nombreux, plus on peut agir », rappelle Benoît de la Torre Capitan.

Financer des actions locales

Ces dons permettront de financer des actions dans le domaine de l’urgence et du secourisme, lorsque la Croix-Rouge participe à des postes de secours ou des opérations d’urgence pour mettre en sécurité des personnes, comme cela a été le cas « lors d’une coulée de boue dans un camping » à l’automne dernier, indique Benoît de la Torre Capitan. Ces dons seront également utilisés dans le domaine de l’action sociale : « On a une distribution alimentaire d’urgence, on distribue aux personnes qui en ont besoin sur dossier d’assistante sociale », précise-t-il. A l’année, ce sont 14 tonnes de nourriture distribuées au niveau de l’unité locale. Une aide vestimentaire est également proposée dans 2 « Vestiboutiques », où les personnes dans le besoin ne payent pas. L’antenne de Clermont-Ferrand participe aussi à la bibliothèque du CHU.

Plus de 4 000 euros récoltés

« Cette semaine est un évènement fédérateur et pour les bénévoles, et pour la population locale. Ca permet de se rencontrer, et de financer nos actions locales. Les gens sont au rendez-vous, ils reconnaissent la Croix-Rouge, ils nous ont vu agir pendant la crise sanitaire », déclare Benoît de la Torre Capitan. En effet, dès le premier confinement, la Croix-Rouge a mis en place un système de conciergerie solidaire afin d’aider les personnes isolées ou ne pouvant pas se déplacer en leur livrant leurs courses mais aussi leurs médicaments. L’association a également participé à certaines campagnes de tests Covid 19. Quelque 4 000 euros ont déjà été récoltés. L’opération se poursuivra jusqu’au 30 mai. Ceux qui souhaitent faire un don sans se déplacer peuvent le faire en envoyant DON63A au 92 200.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vie associative société solidarité