Le départ est prévu lundi 1er août. Deux bénévoles du secours populaire du Puy-de-Dôme à Clermont-Ferrand vont partir jusqu’à Cracovie en Pologne au volant d’une ambulance chargée de jouets pour qu’elle soit ensuite emmenée jusqu’à l’hôpital de Kiev en Ukraine. Depuis quelques semaines, l’hôpital doit faire face à un manque de véhicules pour transporter les malades.

Christophe Marquet et Jean-Pierre Sistre s’apprêtent à faire un long voyage la semaine prochaine : 1748 km exactement pour rejoindre Cracovie. Là-bas, les deux bénévoles du secours populaire du Puy-de-Dôme passeront le relais à leurs collègues polonais pour acheminer leur véhicule, une ambulance remplie de jouets, jusqu’à la frontière ukrainienne. A leur tour, les membres d’une association basée à l’hôpital de Kiev prendront le volant de l’ambulance pour rejoindre la capitale.

Alertés par leur contact sur place, les responsables du secours populaire de Clermont-Ferrand ont appris que depuis quelques semaines, la situation en Ukraine était telle que l’hôpital ne trouvait plus de véhicules pour transporter les malades. Les Clermontois ont donc décidé d’acheter une ambulance pour l’emmener jusqu’à Kiev. «Nous avons réussi à trouver une ambulance pour 26000 euros. Une somme que nous avons pu réunir grâce aux dons des particuliers et des entreprises.» explique Elodie Dias, responsable des initiatives du Secours Populaire du Puy-de-Dôme. Elle ajoute : «comme le disait notre ancien président, le secours populaire a deux pieds : les donateurs et les bénévoles. Sans eux, il ne marcherait pas.»

Le départ est prévu lundi 1er août. Le secours populaire a travaillé en partenariat avec la douane française pour faciliter toutes les démarches administratives.

Ce jeudi matin, près de 200 jouets ont été réunis. Ils seront chargés dans l’ambulance pour les enfants qui séjournent à l’hôpital ukrainien.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité