• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Clermont-Ferrand : les lycéens manifestent à nouveau, avec encore des violences et des heurts

A Clermont-Ferrand la manifestation de lycéens a de nouveau dégénéré, vendredi 7 décembre, devant plusieurs établissements. / © C. Genet / France 3 Auvergne
A Clermont-Ferrand la manifestation de lycéens a de nouveau dégénéré, vendredi 7 décembre, devant plusieurs établissements. / © C. Genet / France 3 Auvergne

Des lycéens manifestent à nouveau à Clermont-Ferrand, vendredi 7 décembre. Comme les autres jours de cette semaine, des heurts ont éclaté dès le matin, entre la police et des groupes de jeunes. 9 personnes ont été interpellées.

Par Renaud Gardette

A Clermont-Ferrand des centaines de jeunes se sont rassemblés vers 09h30 devant le lycée Sidoine Apollinaire. La situation a très vite dégénéré : quelques manifestants ont lancé des projectiles contre les forces de l'ordre, qui ont riposté avec du gaz lacrymogène.

Depuis hier des appels à la violence et même, à la guérilla urbaine, circulent par texto ou sur les réseaux sociaux.

Le cortège de lycéens s'est mis en route vers le lycée Amédée Gasquet : là aussi le gaz lacrymogène était au rendez-vous, avec une situation sur le terrain très tendue.
 
Au moins une voiture a été renversée à Clermont-Ferrand, sur le passage de la manifestation de lycéens, vendredi 7 décembre. / © C. Genet
Au moins une voiture a été renversée à Clermont-Ferrand, sur le passage de la manifestation de lycéens, vendredi 7 décembre. / © C. Genet


La manifestation a pris, encore une fois, l'apparence d'une déambulation complètement improvisée, en direction de la place de Jaude. Une voiture a été renversée, et d'autres vitres de voitures ont également été brisées et des rétroviseurs arrachés, et plusieurs poubelles incendiées. Un attroupement a été dispersé par une cinquantaine de policiers avenue Carnot. En tout 9 personnes ont été interpellées : 7 mineurs et 2 majeurs.
  

Après une semaine de violence, la FCPE 63 représentant les parents d'élèves, et le syndicat lycéen UNL 63, tirent la sonnette d'alarme en réclamant plus de dialogues et des débats au sein des établissements :
 


Les dégâts pendant la manifestation de vendredi 7 décembre révoltent les habitants et les salariés des quartiers concernés :
 

Sur le même sujet

Lionel Beffre, Préfet de l'Isère.

Les + Lus