• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Clermont-Ferrand : pour Noël, certains choisissent des menus atypiques

Au Mexique, on célèbre les 9 jours qui précèdent Noël. / © Virginie Cooke - France 3 Auvergne
Au Mexique, on célèbre les 9 jours qui précèdent Noël. / © Virginie Cooke - France 3 Auvergne

Marre des Noël traditionnels ? À Clermont-Ferrand, une chef originaire de Mexico a préparé un repas de Noël typique de son pays, samedi 23 novembre.

Par MT avec Virginie Cooke

Des effluves épicées, des mets colorés. Une invitation au voyage pour les papilles … Bienvenue au Mexique ! "Voici une soupe traditionnelle, c'est le Pozole. C'est du maïs en bouillon avec de la viande, du porc, du poulet ou du bœuf et on utilise aussi les sauces pour que le goût pénètre bien", explique Patricia Garduño, chef à domicile mexicaine.

En plus de cette soupe, à Noël, les Mexicains peuvent déguster des tortillas de maïs, des cocktails à l'hibiscus et de la salade de fruits en dessert. Des saveurs inconnues pour certains convives : "C'est pimenté, ça a un peu le goût du bouillon de couscous."

Pour cette famille franco-mexicaine, ce repas est l'occasion de retrouver leurs racines ensoleillées.

A Noël, les Mexicains peuvent déguster des tortillas de maïs, des cocktails à l'hibiscus et de la salade de fruits en dessert. / © Virginie Cooke - France 3 Auvergne
A Noël, les Mexicains peuvent déguster des tortillas de maïs, des cocktails à l'hibiscus et de la salade de fruits en dessert. / © Virginie Cooke - France 3 Auvergne

Célébrations pendant 9 jours


Au Mexique, on célèbre les 9 jours qui précèdent Noël, cette tradition populaire est appelée "Las Posadas".

"Aujourd'hui, c'est le 23. Posadas cela veut dire que l'on se réuni en famille, les amis et les voisins, autour de la nourriture, de la musique et les petites traditions comme la piñata et les collations", raconte la chef.

La fête se termine par le moment préféré des enfants : ils doivent briser la piñata remplie de friandises. Une coutume d'origine religieuse : "La piñata représente le mal. Chaque enfant ou adulte va taper pour battre le mal et à la fin recevoir l'espoir, la foi et le bien-être".

Une fois la piñata vaincue, les gourmandises pleuvent sur les enfants. C'est Noël avant l'heure.

Pour Noël, certains choisissent des menus atypiques
Marre des Noël traditionnels ? À Clermont-Ferrand, une chef originaire de Mexico a préparé un repas de Noël typique de son pays, samedi 23 novembre. - Intervenante : Patricia Garduño, chef à domic - Virginie Cooke, Alfonso Martinez, Patricia Raclet

 

Sur le même sujet

Procès du père Peyrard : le point avec S. Cozzolino

Les + Lus