Rodéo urbain : à Clermont-Ferrand, une femme de 81 ans mortellement renversée par une moto

Publié le Mis à jour le
Écrit par Solenne Barlot
A Clermont-Ferrand, une femme de 81 ans a été tuée alors qu'elle traversait sur un passage piéton de Croix-de-Neyrat jeudi 14 octobre vers 19h30.
A Clermont-Ferrand, une femme de 81 ans a été tuée alors qu'elle traversait sur un passage piéton de Croix-de-Neyrat jeudi 14 octobre vers 19h30. © L.Breuil/FTV

Une femme âgée de 81 ans est morte après avoir été renversée par une moto jeudi 14 octobre à Clermont-Ferrand, alors qu’elle traversait sur un passage piéton. Un jeune homme de 19 ans s'est présenté à la police ce vendredi, affirmant être responsable de l'accident. Il a été placé en garde à vue.

A Clermont-Ferrand, une femme, âgée de 81 ans, a été renversée alors qu’elle traversait sur un passage piéton jeudi 14 octobre, vers 19h30. Prise en charge par les secours, l’octogénaire est décédée des suites de l’accident à l’hôpital, quelques heures après. L’accident s’est produit dans le quartier de Croix-de-Neyrat, dans la rue du Torpilleur Sirocco, à l’angle de la rue des Hauts de Chanturgue. Le SAMU est intervenu. Les sapeurs-pompiers du Puy-de-Dôme ont été alertés. Ils indiquent : « Les pompiers sont partis pour prendre en charge une personne renversée par une moto. Une équipe de 3 sapeurs-pompiers de Clermont-Ferrand est intervenue. La victime a été transportée vers le CHU Gabriel-Montpied de Clermont-Ferrand ».

"L’accident a été filmé par des caméras de vidéoprotection"

Selon les premiers éléments dont dispose la police, la victime aurait été percutée par un 2 roues de type motocross sur le boulevard. Une moto a été retrouvée plus tard dans la soirée, incendiée. Les policiers tentent d’établir avec certitude s’il s’agit ou non de la moto impliquée dans l’accident mortel. Selon l’adjoint à la sécurité de la mairie de Clermont-Ferrand Jérôme Godard, les suspects faisaient du « wheeling », une pratique qui consiste à lever la moto sur la roue arrière : « L’accident a été filmé par des caméras de vidéoprotection. Selon les services de police municipale, en relation avec la police nationale, on reconnaît les couleurs des motos. On voit les circonstances de l’accident, avec une première moto qui passe et qui frôle la dame, et une deuxième moto en monoroue qui la percute. On voit les individus prendre la fuite. » Selon lui, la réquisition des images par la police nationale est en cours. Elle pourrait permettre, entre autres, d’établir ou non un lien avec la moto brûlée et, peut-être, d’aider à identifier les conducteurs. Une habitante du quartier témoigne de la fréquence de ces rodéos : « J’ai vu les gyrophares hier soir. J’ai supposé que c’était un accident, puis on m’a dit que c’était une dame qui malheureusement s’était fait renverser suite à un rodéo. Dans le quartier, le week-end, les jeunes se permettent de faire des rodéos. Tout le monde est au courant. Ils prennent des motos, ils circulent sur la voie du tram sur une roue, à deux… ça fait mal de dire ça mais un jour où l’autre, il fallait que ça se produise. J’ai déjà eu des frayeurs. Une fois je voulais traverser accompagnée de mon fils, et ils circulaient de l’autre côté en prenant de l’élan. J’ai juste eu le temps de reculer, sinon je me faisais renverser. C’est assez souvent malheureusement. »

Un jeune homme de 19 ans en garde à vue

Ce phénomène de rodéo urbain est bien connu à Clermont-Ferrand comme dans toutes les grandes villes de France, explique Jérôme Godard : « Ca fait partie des points que l’on a inscrit dans notre contrat de sécurité intégrée avec la police nationale, pour s’assurer qu’elle continue bien à lutter contre ce phénomène-là. Les moyens de police municipale ne nous permettent pas de nous occuper de cette problématique à travers notre compétence. En revanche, en relation avec les bailleurs sociaux, nous essayons d’éliminer au maximum tous les véhicules impropres à la circulation que l’on peut trouver : non immatriculés, non réglementaires et ainsi de suite. On essaye de les faire détruire ». Les deux suspects avaient pris la fuite mais ce vendredi, le responsable présumé s'est présenté de lui-même au commissariat. Il a été placé en garde à vue. Il s'agit d'un jeune homme de 19 ans. Le procureur de la République a indiqué à l'AFP qu'il était "déjà connu de la police pour des délits routiers alors qu'il était mineur". L’enquête a été confiée à la brigade accident du commissariat de Clermont-Ferrand.

Le maire (PS) de Clermont-Ferrand Olivier Bianchi a réagi au lendemain de cet accident : « Tristesse et agacement. Tristesse parce que c’est une histoire terrible. Cette vieille dame qui ne demandait rien est décédée. Agacement et énervement contre une jeunesse qui, pour des raisons obscures, pense qu’elle affirme sa masculinité et son contrôle du véhicule en faisant ce genre de rodéos. C’est dans toute la France et, aujourd’hui, le drame est arrivé à Clermont-Ferrand et je suis très énervé ». Il ajoute : « On est en lien avec la police. Il faut retrouver les auteurs de ces faits et dire à la jeunesse de trouver d’autres façons de prouver sa puissance et sa force et surtout de cesser ces comportements d’incivilités qui, de temps, en temps, basculent dans le drame, ce que nous venons de vivre aujourd’hui […] On a confisqué déjà un certain nombre de véhicules mais visiblement ça ne suffit pas. Les jeunes ne comprennent pas à quel point ils mettent en danger les autres et voilà, c’est arrivé et c’est chez nous. » Olivier Bianchi explique avoir procédé au recrutement de 3 policiers municipaux la semaine passée pour « continuer à lutter », entre autres, contre ces rodéos urbains.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.