Clermont Foot : « La montée en Ligue 1 est un rêve » pour l’ancien gardien de but Olivier Enjolras

Après le match nul entre Toulouse et Pau, mercredi 12 mai, le Clermont Foot est quasiment assuré de monter en Ligue 1. Une montée historique qui fait rêver Olivier Enjolras, gardien emblématique du Clermont Foot pendant les années 90.

A l'image de Vercingétorix place de Jaude à Clermont-Ferrand, de nombreux Auvergnats soutiennent le Clermont Foot. Photo d'archives.
A l'image de Vercingétorix place de Jaude à Clermont-Ferrand, de nombreux Auvergnats soutiennent le Clermont Foot. Photo d'archives. © Thierry ZOCCOLAN / AFP

Le Clermont Foot est à 90 minutes d’une montée historique en Ligue 1. Il faudra attendre le match du samedi 15 mai face à Caen pour confirmer cette accession à la première division. Premier supporter à suivre les exploits du club, Olivier Enjolras. L’ancien gardien emblématique du Clermont Foot a vécu de véritables montagnes russes émotionnelles mercredi 12 mai, lors du match entre Toulouse et Pau. Il raconte : « J’ai regardé autre chose hier soir et je suivais sur le téléphone le résultat en direct. On est passé par tous les états, la défaite au début, le nul, de nouveau la défaite, après le nul et des situations pour Toulouse. C’était difficilement soutenable mais le résultat final fait qu’on a nos chances d’être en Ligue 1 l’année prochaine. Je suis très excité et très fier car le club a 99 % de chance de monter en Ligue 1. C’est dû au travail qui est fait depuis de nombreuses années, dans la sérénité. Ca paie ».

Le jeu clermontois est beau à voir

L’actuel entraîneur des gardiens de but du centre de formation clermontois analyse la réussite du club : « Ces bons résultats s’expliquent par la continuité du travail fait par Pascal Gastien et son staff depuis 3 ans. C’est aussi simple que cela. Il y a des garçons qui travaillent sérieusement, qui aiment ce qu’ils font, qui écoutent ce que leur dit le coach. Le résultat fait qu’ils jouent bien au ballon et en plus, ils gagnent des matchs et c’est très important. Le jeu clermontois est beau à voir. C’est Pascal Gastien qui l’a amené et qui le prône. Il le faisait déjà quand il est arrivé au centre de formation et il n’a pas changé sa ligne de conduite. C’est très efficace ».

 J’aurais aimé être dans les cages cette saison

Olivier Enjolras a quitté le haut niveau il y a quelques années, mais il envie l’actuel portier clermontois : « J’aurais aimé être dans les cages cette saison. Je pense que tout le monde aimerait jouer dans l’équipe. On sent beaucoup de solidarité, beaucoup d’envie de jouer, de ne pas subir. Le jeu prôné par Pascal Gastien fait qu’on va toujours de l’avant pour jouer le ballon, on essaie de conserver le ballon pour marquer le plus de buts possible. C’est une belle philosophie et ça nous réussit depuis 3 ans ». Pour lui, le staff a déjà bien préparé l’accession au plus haut niveau. Il explique : « Accéder à la Ligue 1 je ne sais sincèrement pas ce que ça va changer. On n’est jamais allés à ce niveau-là. Comme lorsqu’on est montés de Nationale en Ligue 2, ou de CFA en Nationale, on va travailler pour se mettre au niveau. Je pense que le club a déjà commencé à travailler pour être en Ligue 1, depuis pas mal de mois déjà car l’équipe est aux avant-postes depuis la mi- saison et fait partie des équipes candidates potentielles à la montée en Ligue 1. On ne va pas partir dans l’inconnue. Cela va changer la visibilité du club, qui va prendre une part plus importante dans le cœur des gens, j’espère. Avec les restrictions sanitaires, ce n’est malheureusement pas visible tout de suite mais on sent que derrière, il y a beaucoup de personnes impatientes de venir au stade ». Pour certains observateurs Clermont-Ferrand est avant tout le territoire du ballon ovale. Voilà ce qu’Olivier Enjolras leur répond : « Je ne suis pas trop d’accord avec ça car il y a de la place pour tout le monde. Il y a plus de licenciés de football que de licenciés de rugby dans le Puy-de-Dôme donc ce n’est pas qu’une terre de rugby. Il y a largement la place pour les 2 clubs.  C’est tant mieux qu’ils jouent au plus haut niveau national ».
 

Plusieurs tournants

Pour de nombreux supporters du Clermont Foot, Olivier Enjolras restera l’un des héros du match de 1997 en Coupe de France face au PSG. Ce match est gravé dans sa mémoire, mais pas seulement : « Ce match a été l’un des tournants, mais il y en a eu d’autres. C’est un des évènements qui ont permis au club de grandir, de voir ce qu’était le haut niveau. Il y a eu des montées, de CFA en Nationale, de Nationale en Ligue 2. Il y a eu le centre de formation et la consolidation de ce club. Alain Dalan avait l’ambition de l’emmener au niveau professionnel, puis Claude Michy a permis de travailler avec beaucoup de sérénité, au niveau sportif et administratif. Maintenant, la venue d’Ahmet Schaefer avec des ambitions nouvelles apporte un nouvel élan et nous permet d’accéder à la Ligue 1 ».

Olivier Enjolras est le gardien dont tout les supporters se souviennent après la victoire contre le PSG en 1997, en Coupe de France.
Olivier Enjolras est le gardien dont tout les supporters se souviennent après la victoire contre le PSG en 1997, en Coupe de France. © PHILIPPE DESMAZES / AFP

Il conclut : « La montée en Ligue 1 est un rêve pour moi. Quand je suis arrivé au club en 1994, l’ambition d’Alain Dalan était d’emmener le club au plus haut niveau professionnel. Il a réussi à l’emmener en Ligue 2 et maintenant c’est la Ligue 1. C’est un rêve magnifique qui se réalise ». Désormais, l’entraîneur des gardiens de but au centre de formation, n’a qu’une hâte, être à samedi 15 juin, et pouvoir laisser éclater sa joie au coup de sifflet final de l’arbitre.

 

                                                                                                 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
clermont foot 63 football sport ligue 2 ligue 1