Comment Michelin espère transformer les pneus usagés en matières premières

Mercredi 15 avril, Michelin, dont le siège est à Clermont-Ferrand, a annoncé avoir construit un partenariat avec Enviro, une start-up suédoise. Objectif : développer une technologie novatrice de transformation des pneus usagés en matières premières.
 
Michelin a annoncé avoir noué un partenariat avec une start-up suédoise pour le recyclage des pneus usagés.
Michelin a annoncé avoir noué un partenariat avec une start-up suédoise pour le recyclage des pneus usagés. © Thomas Padilla / MAXPPP
Dans un communiqué publié mercredi 15 avril, Michelin, dont le siège est à Clermont-Ferrand, a indiqué avoir construit un partenariat avec Enviro, une start-up suédoise. Le communiqué indique : « Michelin s’associe à Enviro pour développer et industrialiser à grande échelle une technologie de pyrolyse innovante permettant de recycler les pneumatiques en fin de vie. Pour l’industrie du pneumatique et ses clients, le recyclage est un enjeu de taille. Chaque année, environ 1 milliard de pneumatiques arrivent en fin de vie. Grâce à cette technologie de recyclage, les pneumatiques considérés comme usagés donnent naissance à de nouvelles matières premières de qualité ».

Une technologie innovante

Start-up suédoise de vingt personnes, créée en 2001, Enviro a développé une technologie permettant de modifier la composition chimique et la phase physique du matériau pneumatique au cours du processus de pyrolyse, tout en assurant une consommation d’énergie minimale. Cette technologie permet d’obtenir des produits de haute qualité tels que du noir de carbone régénéré, de l’huile de pyrolyse, de l’acier ou encore du gaz, produits qui peuvent ensuite être réincorporés dans le circuit de production de différents secteurs industriels.

Quatre axes pour sceller le partenariat

Un partenariat est  en cours de discussion entre Michelin et Enviro. Il se décline autour de 4 axes :

Vers un accord final mi 2020

Les discussions entre les deux sociétés se poursuivent en vue de conclure un accord final mi 2020.

« Le partenariat que nous venons de signer avec Enviro s’inscrit parfaitement dans la vision « Tout durable » de Michelin déclare Sonia Artinian-Fredou, directrice Business, Services et Solutions, Matériaux de Haute Technologie du groupe Michelin. Après l’acquisition de Lehigh Technologies en 2017, spécialiste des micropoudrettes de haute technologie dérivées de pneumatiques recyclés, c’est une nouvelle preuve de l’engagement dans la durée de Michelin en faveur du recyclage et de la mobilité durable. »
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
michelin économie entreprises environnement écologie innovation