Coronarivus – Covid 19 : 3 cas dans le Puy-de-Dôme

Les trois premiers patients contaminés par le coronavirus dans le Puy-de-Dôme sont pris en charge au CHU de Clermont-Ferrand. / © Christian Lamorelle / FTV
Les trois premiers patients contaminés par le coronavirus dans le Puy-de-Dôme sont pris en charge au CHU de Clermont-Ferrand. / © Christian Lamorelle / FTV

Jeudi 5 mars, l’ARS, Agence Régionale de Santé, d'Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé que 3 patients étaient porteurs du coronavirus – Covid 19 dans le Puy-de-Dôme.
 

Par Catherine Lopes

Jeudi 5 mars, lors d’une conférence presse, l’ARS, Agence Régionale de Santé a annoncé que 3 patients du Puy-de-Dôme étaient porteurs du coronavirus – Covid 19. Ce sont les premiers cas déclarés dans le département depuis le début de l’épidémie. Ces cas ont été révélés positifs en début d'après-midi. Au total, à ce jour, l’Agence Régionale de Santé dénombre 63 cas de coronavirus – Covid 19 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Sur ces 63 patients, 6 sont actuellement en réanimation. Dans un communiqué, l'ARS précise : "La recherche de contacts potentiels est en cours par les équipes médicales de l’ARS et de Santé publique France". Selon nos informations, les 3 patients puydômois, un couple et un femme, auraient contracté le virus lors d'un rassemblement évangélique à Mulhouse où un foyer épidémique a été identifié. Ils sont actuellement pris en charge au CHU de Clermont-Ferrand. Ils présentent des symptômes légers et leur état n'inspire pas d'inquiétude. Ils sont placés en observation afin de ne pas répandre le virus.

Trois personnes âgées d'une cinquantaine d'années

En fin d'après-midi, dans un communiqué, l'ARS a précisé : "Il s’agit d’un couple et d’une dame tous les trois âgés d’une cinquantaine d’années. D’après les premières investigations, ils pourraient être en lien avec le cluster de Mulhouse. Ces trois personnes sont actuellement prises en charge au centre hospitalier universitaire de Clermont-Ferrand, dans le service de maladie infectieuse, dans les conditions requises pour ce type de pathologie. À ce jour, leur état de santé n’inspire pas d’inquiétude".

Dans le communiqué, l'ARS ajoute : "Les équipes de l’ARS, en coordination avec Santé publique France, mènent les investigations pour identifier les personnes qui auraient été en contact étroit avec les trois patients. Ces personnes, une fois identifiées sont contactées pour être informées et une conduite à tenir leur est communiquée (surveillance de l’apparition d’éventuels symptômes comme une toux ou de la fièvre, et si apparition de symptômes, appel du 15 immédiatement, sans passer par une consultation en cabinet de ville ou dans les services d’urgence). Seules les personnes identifiées comme contact proche dans le cadre de cette investigation, seront contactées. En l’absence d’appel de la part des autorités sanitaires, il n’y a pas de mesure particulière à prendre, mise à part appliquer les gestes barrières".

Je pense que l’on est déjà en zone épidémique

Ce jeudi matin, lors d’une conférence de presse présentant le dispositif du CHU Gabriel-Montpied de Clermont-Ferrand, le professeur Henri Laurichesse, chef du service des maladies infectieuses et tropicales avait déclaré : «Il est impossible d’imaginer d’arrêter la transmission d’un virus par voie aérienne. C’est impossible, on ne l’a jamais fait. Il y a des mesures barrières qui ralentissent la progression mais elles ne font que ralentir de quelques jours ou semaines. Comme l’incubation est un peu longue,on gagne un peu de temps. Je pense que l’on est déjà en zone épidémique. En Auvergne, c’est peut-être un peu moins le cas car la densité de population est moins grande. On a des aires rurales où la densité des gens est faible,donc ce ne seront pas les premières touchées mais les grandes villes vont à mon avis avoir des cas dans les semaines qui viennent, en nombre».

Ce jeudi après-midi, la préfecture de Région a rappelé les consignes à adopoter pour se protéger et protéger les autres : 
  • Lavez-vous très régulièrement les mains
  • Toussez ou éternuez dans votre coude
  • Utilisez un mouchoir à usage unique et jetez-le
  • Si vous êtes malade, portez un masque chirurgical jetable
 
 

En Auvergne-Rhône-Alpes 63 cas confirmés

  • Dans l’Ain : 4 personnes, dont 2 sont prises en charge en Suisse et un à l’hôpital de Mâcon.
  • Dans la Drôme : 3 personnes, dont 2 personnes âgées.
  • Dans le Rhône : 12 personnes sont, à ce jour, confirmées positives au COVID-19.
  • En Haute-Savoie : 39 personnes, sont à ce jour confirmées positives au COVID-19.
  • Dans le Puy-de-Dôme : 3 personnes viennent d’entre confirmées positives au COVID-19.

Sur le même sujet

Les + Lus