Coronavirus. Dans le Puy-de-Dôme, 4 mois de prison ferme pour non-respect du confinement

Un homme de 25 ans, résidant à Cournon-d’Auvergne, près de Clermont-Ferrand, a été jugé en comparution immédiate, lundi 6 avril, pour non-respect du confinement. Il a été contrôlé 4 fois alors qu’il était sorti sans raison valable. Il a écopé de 4 mois de prison ferme.
 
Une homme de 25 ans, résidant à Cournon-d’Auvergne (Puy-de-Dôme), doit être jugé en comparution immédiate, ce lundi 6 avril, par le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand pour non-respect du confinement. Photo d'illustration.
Une homme de 25 ans, résidant à Cournon-d’Auvergne (Puy-de-Dôme), doit être jugé en comparution immédiate, ce lundi 6 avril, par le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand pour non-respect du confinement. Photo d'illustration. © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Lundi 6 avril, un homme de 25 ans, résidant à Cournon-d’Auvergne près de Clermont-Ferrand, a été jugé en comparution immédiate, par le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand pour non-respect du confinement. Il avait été contrôlé quatre fois par la police alors qu’il était sorti sans raison valable pendant le confinement dû au coronavirus COVID 19. Il a écopé de 4 mois de prison ferme. Il a été emmené en détention. Il discutait tranquillement avec deux comparses devant un immeuble, place des Dômes à Cournon-d’Auvergne (Puy-de-Dôme) lorsqu’il s’est fait contrôler par la police vendredi 3 avril à 15h50. Un contrôle qui a conduit ce jeune homme âgé de 25 ans directement en garde à vue, car non seulement il n’avait aucune raison valable d’être dehors mais surtout parce que ce n’était pas la première fois, mais la quatrième depuis le 24 mars. Placé en détention provisoire, le jeune récalcitrant devrait être jugé en comparution immédiate lundi 6 avril, à 14h pour non-respect du confinement. Une première dans le Puy-de-Dôme.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société faits divers police sécurité