Départ de Jérôme Champagne du Clermont Foot : « un sentiment de tristesse, de gâchis, de mensonge »

Publié le
Écrit par C. L avec Romain Leloutre

Au lendemain de l’annonce de son départ du Clermont Foot, Jérôme Champagne, conseiller du président Ahmet Schaefer, a souhaité faire une mise au point. Il ne quitte pas le club mais il est plutôt poussé vers la sortie, selon lui.

A quelques jours de la reprise du championnat de Ligue 1, le Clermont Foot connaît une véritable crise. Lundi 1er août, sur son site Internet, le club annonçait le départ de Jérôme Champagne, conseiller historique du président Ahmet Schaefer. Un communiqué indiquait alors : « Un peu plus de trois ans après son arrivée au club, Jérôme Champagne quitte le Clermont Foot 63. En charge de la communication et des relations politiques au sein du Clermont Foot 63, il a pris une part importante dans le développement du club depuis le rachat en mars 2019. La montée historique en Ligue 1 en mai 2021 et le maintien au même niveau un an plus tard resteront comme des moments de fortes émotions vécues ensemble. Jérôme, l’ensemble du club te remercie pour ces années passées ensemble et te souhaite le meilleur pour la suite ».

Au lendemain de cette annonce, Jérôme Champagne a souhaité rétablir sa vérité : « Je ressens un sentiment de tristesse, de gâchis, de mensonge. Prétendre que je pourrais quitter le Clermont Foot est un mensonge. Jamais je n’aurais quitté ce club que j’aime autant, cette ville et cette région que j’ai appris à aimer ».

Une situation « banale »

Il poursuit : « Ce qui m’arrive est tristement banal. C’est une situation où un propriétaire, un actionnaire principal, un président de club commence à penser qu’il sait tout, qu’il a raison sur tout. C’est quand une logique de développement laisse la place progressivement à une volonté de logique financière. C’est peut-être aussi une sorte de jalousie, de lutte d’égos, compte tenu du rôle que j’ai tenu dans cette ville ». L’ancien conseiller explique que les premières tensions sont apparues en avril, lorsque le président du club a voulu démanteler la cellule française de recrutement. Jérôme Champagne s'y est opposé. Le point de rupture a eu lieu lors de la signature de Cédric Houtondji à Angers.

Un transfert qui crée des tensions

Jérôme Champagne précise : « Il y a eu le transfert de Cédric Hountondji. On lui avait laissé un bon de sortie à l’été dernier pour cet été, en cas d’offre intéressante. Il était bien sûr hors de question qu’il puisse aller vers un club directement concurrent du nôtre pour la lutte contre la relégation. Nous considérions que nous affaiblissions de manière importante notre défense et renforcions un concurrent direct. Cela a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. A la suite de cela, on m’a annoncé mon licenciement. Je regrette qu’on n’ait pas pu dire, de manière adulte, que nous avions une différence de vision stratégique et qu’on ait dit que je quittais le Clermont Foot ».

Une prime non versée

L’ancien conseiller évoque également un différend financier : « Lors de la montée, Yannick Flavien et moi avons reçu la promesse d’Ahmet Schaefer que notre prime de montée serait la distribution à chacun de 5 % des actions. Cela n’a jamais été fait. Cela ne sera jamais fait dans mon cas. Je le regrette mais je préfère parler plutôt que de négocier par derrière un accord financier en échange de mon silence. Nous n’avons eu ni prime de montée, ni prime de maintien. Je tiens à dire que le désaccord n’est pas sur cela ». Le président Ahmet Schaefer n’a pas souhaité répondre à nos questions sur ce sujet. Lundi, il écrivait sur le site du club : « Je remercie sincèrement Jérôme pour tout ce qu’il a apporté au club depuis notre arrivée en mars 2019. Il a grandement participé au développement des relations politiques au niveau local et national, à la mise en place d’une stratégie de communication dynamique et moderne et il nous a amené son expérience. Je garderai en mémoire tous les moments forts passés ensemble ».

Des supporters sonnés

Mardi matin, lors de l’entraînement de l’équipe, l’éviction de Jérôme Champagne était dans toutes les têtes. Un supporter indique : « On ne s’y attendait pas. Tout se passe bien au Clermont Foot. On parle d’un club qui marche bien au niveau du mercato. Là, on apprend ça. Cela fait peur pour la suite, on se demande ce qui va se passer ». Un autre supporter ajoute : « C’est quelqu’un d’important au club, on ne s’attendait pas à ce qu’il parte de cette manière ». Mardi 2 août, le Clermont Foot a officialisé l’arrivée du milieu offensif Jérémie Bela. Le premier match de la saison a lieu samedi 6 août, avec la réception du PSG.