Des habitants d'un village de Haute-Loire mobilisés pour Lou et Eléna, des jumelles atteintes de leucémie

A Saugues, en Haute-Loire, un élan de solidarité s’est initié autour d'une famille dont les 2 fillettes de 8 mois sont atteintes de leucémie. Des agriculteurs vont reverser une partie de leurs bénéfices pour les parents de Lou et Eléna, hospitalisées à Clermont-Ferrand.

Atteintes de leucémie, Lou et Eléna, deux jumelles de 8 mois, sont hospitalisées à Clermont-Ferrand.
Atteintes de leucémie, Lou et Eléna, deux jumelles de 8 mois, sont hospitalisées à Clermont-Ferrand. © Marion Sommier

En octobre dernier, les parents de Lou et Eléna, qui vivent à Saugues en Haute-Loire, apprennent que leurs deux fillettes, alors âgées de 4 mois, sont atteintes de leucémie. Les jumelles sont hospitalisées à Clermont-Ferrand et la vie des parents s'arrête. Aujourd'hui, Lou peut sortir quelques minutes de sa chambre. Marion Sommier, la maman, explique : « C’est la première fois  en 4 mois qu’on sort. Ca fait du bien. On a eu droit à une sortie avec Eléna au bout de 2 mois et là, avec Lou, c’est la première en 4 mois ». Entre temps, la solidarité s'est organisée, notamment à  la société PEM, où Marion est technicienne. « Il y a 155 jours de congés qui ont été offerts par mes collègues. Mon patron m’a envoyé un SMS pour mettre ça en place et voir si ça m’intéressait. Forcément, je n’allais pas dire non. On ne s’attendait pas à autant de jours. C’est énorme » raconte Marion Sommier.
 

Des agriculteurs solidaires

C'est tout le secteur de Saugues et de Langeac, où vit la famille, qui se mobilise. Des agriculteurs ont décidé d'organiser prochainement une vente solidaire. Tout est parti d'un couple d'éleveurs, parents de deux fillettes également. Florian Beraud, agriculteur solidaire, indique : « Des petites jumelles aussi jeunes atteintes d’une maladie aussi grave, ça nous a un peu bouleversé. On s’est demandé ce qu’on pouvait faire. L’idée est partie de là. On a commencé seuls et on s’est dit qu’on pouvait créer un élan à plusieurs. On va reverser 30 % à l’association « Lou et Eléna » pour les aider à subvenir à leurs besoins ».
 

C’est vraiment très impressionnant

Les parents des jumelles ont trouvé refuge pour quelque temps, à la Maison des parents, proche du CHU de Clermont-Ferrand. Ils sont très entourés par leurs familles. Sébastien Rivière, le grand-père de Lou et Eléna, affirme : « C’est vraiment très impressionnant. Ca a commencé avec notre village de Saugues, en Haute-Loire, et ça a pris de l’ampleur au niveau de nombreux habitants du département, d’Auvergne et de la France maintenant. Il y a des dons de vêtements, d’argent. Cela permet de financer le salaire du papa, Greg, jusqu’à la fin de l’année ». D'après le journal Le Progrès, à la mi-février, les parents des jumelles ont échangé en visioconférence avec Brigitte Macron. La présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France a accepté de devenir la marraine d'une des petites.

Si tout va bien, Lou et Eléna pourraient recevoir une greffe dans un peu plus d'un mois : deux cordons ombilicaux compatibles leur ont été réservés. Vous pouvez faire un don en ligne sur ce site afin de soutenir les parents des jumelles.

 

Des habitants d'un village de Haute-Loire mobilisés pour Lou et Eléna, des jumelles atteintes de leucémie

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société santé chu de clermont-ferrand