Clermont-Ferrand : la manifestation des Gilets Jaunes dégénère, 18 interpellations

Clermont-Ferrand a accueilli samedi 23 février sa première manifestation de Gilets jaunes d'envergure régionale. L'ampleur de la mobilisation était difficile à prévoir. Dix-huit interpellations ont eu lieu.

19 heures 30

Jean-Yves Gouttebel, président du conseil d'administration du SDIS 63 "condamne avec la plus grande fermeté les violences dont ont été victimes les sapeurs-pompiers du département dans l'exercice de leurs fonctions."

19 heures 15

Le ministre de l'Intérieur salue l'action des forces de l'ordre à Clermont-Ferrand et condamne les violences commises.

19 heures

On semble s'acheminer vers la fin des incidents qui ont émaillé l'après-midi. Le calme est revenu place de Jaude. Le lieu est sous contrôle des forces de l'ordre.

A cette heure-ci, la préfecture annonce avoir procédé à 18 interpellations dont 15 gardes à vue.

Cinq personnes ont été blessées, dont l'une au pied, selon la préfecture.

18 heures 45

Un calme relatif semble être revenu place de Jaude. Les forces de l'ordre contrôlent toutes les sorties de la place.
La Préfète du Puy-de-Dôme "condamne fermement l'agression par des casseurs de plusieurs pompiers en intervention place de Jaude. Les policiers sont intervenus rapidement pour assurer leur sécurité."

18 heures 30

Les dégâts place de Jaude sont déjà impressionnants.


A cette heure-ci, la préfecture indique que 18 interpellations ont eu lieu, entre les contrôles du matin et les violences de l'après-midi. 13 individus ont été placés en garde à vue.
Des policiers procèdent à des interpellations place de Jaude.

18 heures 15

Les sapeurs-pompiers sont eux aussi les cibles des casseurs place de Jaude.


18 heures

Les manifestants sont mobiles, les forces de l’ordre ont bien du mal à maîtriser leurs déplacements.

La situation est toujours confuse place de Jaude.

 


17 heures 45

Des casseurs s'en sont pris à la boutique Orange de la place de Jaude.

17 heures 30

Les heurts se concentrent toujours autour de la place de Jaude.

Une personne a été blessée au pied, selon la préfecture, qui ignore, à ce stade, la gravité de la blessure.
Les échauffourées continuent place de Jaude.

17 heures

La police vient de faire une nouvelle charge place de Jaude afin de disperser les manifestants. Les tirs de gaz lacrymogènes sont nombreux.

Un jeu du chat et de la souris s'est engagé entre une cinquantaine de casseurs et les forces de l'ordre, qui répliquent par des tirs de laxrymogènes.
Des poubelles sont incendiées.


Une partie des manifestants décide de quitter la place de Jaude.

Le groupe s’immobilise un peu plus loin, à proximité de la préfecture et du Conseil départemental.

En amont de la place de Jaude, la situation est beaucoup moins tendue.

16 heures 45

La place de Jaude est cernée par les forces de l'ordre.

Les lacrymogènes pleuvent littéralement sur la place de Jaude.

16 heures 30

La situation est toujours très tendue rue du 11 novembre. Des casseurs s'en sont pris aux vitrines de la boutique SFR, du MacDonald's et à un distributeur de billets de la Caisse d'Epargne. 
Les pompiers viennent d'intervenir pour éteindre un feu de poubelles.
Certains Gilets jaunes condament ces violences dans le centre-ville.

Aux abords de la place de Jaude, en réponse à des jets de projectiles, les forces de l'ordre répliquent par des tirs de gaz lacrymogènes. Les manifestants reculent.

16 heures 15

Des casseurs s'en prennent aux vitrines de certains commerces du centre-ville.

La préfecture appelle à la vigilance.

La préfecture appelle les commerçants à fermer leurs boutiques.

Le maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, appelle aussi à la prudence.

Certains casseurs sont parvenus à s'introduire dans des boutiques.

16 heures

Des casseurs cherchent visiblement l'affrontement.

15 heures 45

La tension est de plus en plus tendue avenue des Etats-Unis.
Des tirs de LBD ont lieu.


15 heures 30

Le cortège s'immobilise finalement place de Jaude.

La situation se tend avenue des Etats-Unis.


15 heures 15

Dispersé par les forces de l'ordre, le cortège se redirige finalement vers la place de Jaude.

Selon la préfecture, il y aurait à l'heure actuelle 2 500 manifestants dans le centre-ville de Clermont-Ferrand. La Préfète du Puy-de-Dôme en appelle à la responsabilité de chacun pour que la manifestation se déroule dans le calme.

Les Gilets jaunes convergent à nouveau vers la place de Jaude.

La tension est palpable entre les forces de l'ordre et les Gilets jaunes. Les CRS forment désormais un cordon de sécurité près du tribunal et un groupe de manifestants est dans une rue perpendiculaire et jette des projectiles. Les forces de l'ordre avancent bouclier en main pour disperser.
 

15 heures

La situation se tend aux abords du Palais de Justice. Les premières lacrymogènes sont lancées par les forces de l'ordre.

La préfecture évoque ces heurts.

Le cortège est complètement éclaté en 4-5 groupes. Certains vont vers Jaude, d’autres vers la banque de France, le reste s’est dispersé dans les petites rues.

A leur tour, les gendarmes mobiles se mettent en marche.

14 heures 45

Un premier face à face avec les forces de l'ordre a lieu. Jusqu'à présent c'était plutôt l'évitement qui primait.


14 heures 30

Après une courte halte place de Jaude, le cortège se remet en marche et emprunte l'avenue de Etats-Unis.

La manifestation se dirige vers le Palais de Justice de Clermont-Ferrand.


14 heures 15

Le cortège se dirige vers la place de Jaude où d'autres Gilets jaunes les attendent. La manifestation se déroule dans le calme. On note la présence de quelques individus cagoulés.

Un PC de crise a été mis en place à la mairie de Clermont-Ferrand.

14 heures

Un nouveau bilan de la préfecture fait état de 15 interpellations dont 8 gardes à vue.


Après avoir remonté la rue du Port, le cortège passe devant la mairie de Clermont-Ferrand.

La manifestation se dirige vers la cathédrale.  

13 heures 45

Le départ du cortège vient d'être donné. Le trajet que va emprunter la manifestation semble encore incertain. Le cortège se dirige vers le centre-ville de Clermont-Ferrand. Il y aurait plus de 1 000 Gilets jaunes. Le cortège passe par la place Delille puis remonte la rue du Port.

La préfecture tient à rappeler quelques consignes aux manifestants.

13 heures 30

On dénombre pour l'heure un peu plus de 700 Gilets jaunes sur la place du 1er mai.

13 heures

Le départ du cortège des Gilets jaunes est imminent.

Aux abords de la place du 1er mai, certains commerçants font recette.

Parmi le dispositif de sécurité exceptionnel, un hélicoptère est déployé. Il est hué par les Gilets jaunes lors de son passage au-dessus des manifestants.

12 heures 30

La préfecture annonce avoir procédé désormais à 13 interpellations. Le nombre de gardes à vue passe à 7. Le communiqué de la préfecture indique à nouveau que "des armes dont certaines par destination (pistolets d’alarme, battes de base-ball, ..) ainsi que des objets permettant de se dissimuler ont été appréhendés".  De nombreux Gilets jaunes continuent d'affluer vers le point de ralliement. On dénombre pour le moment 400 à 500 manifestants.
Les Gilets jaunes préparent leurs pancartes et leurs slogans.
Parmi eux, on trouve un habitant de Haute-Loire et un fonctionnaire déguisé en Emmanuel Macron.  Quelques représentants syndicaux sont présents, issus de la CGT ou de Sud, ainsi que des hommes et femmes politiques, comme cette élue France Insoumise.

 

12 heures

200 à 300 manifestants se sont déjà regroupés place du 1er mai à Clermont-Ferrand. Il s'agit principalement de Clermontois ou d'habitants du Puy-de-Dôme pour le moment.
 

11 heures

Les premiers Gilets jaunes sont arrivés place du 1er mai. La manifestation devrait s'élancer vers 13 heures, mais les consignes divergent. Le cortège prendra la direction de la gare SNCF, puis l'hôtel de police, le 92ème RI, la Banque de France, le Centre des impôts pour finir Place de Jaude. Sur place, est présente une trentaine de Street Medics, dont un groupe constitué de volontaires venus d'un peu partout en France, aussi bien de l'Allier, que de Loire-Atlantique. On dénombre également quelques antifascistes, qui s'équipent de drapeaux noirs et rouges.
 Selon la préfecture du Puy-de-Dôme, les contrôles ont donné lieu à 12 interpellations et à 3 gardes à vue. Un communiqué précise que "Des armes dont certaines par destination (boules de pétanque, batte de baseball, pied de biche, pistolet d’alarme, poignée à impulsion électrique...) ont été appréhendées". La préfecture ajoute : "Il est recommandé aux riverains de ne pas se rendre à Clermont-Ferrand et ses alentours cet après-midi et plus généralement, de reporter tout déplacement non urgent".  

10 heures 30

Un dispositif de sécurité exceptionnel a été mis en place à Clermont-Ferrand. La place de Jaude est complètement barricadée.
 

La préfecture et le conseil départemental ont également été préparés. Le maire, Olivier Bianchi, chiffre à 300.000€ le coût de ces mesures de sécurité.

De nombreux commerces ont choisi de ne pas ouvrir samedi ou ont pris des mesures de sécurité.

 

10 heures

Des contrôles routiers se sont multipliés depuis vendredi 22 février sur les principaux axes routiers du Puy-de-Dôme. Ils ont commencé tôt samedi 23 février au péage de Gerzat. Agissant sur réquisition du procureur de la République, les gendarmes et les policiers ont le droit de fouiller les coffres et de vérifier l'identité des automobilistes. Les forces de l'ordre ont déployé un dispositif tout autour des différents points d'accès à Clermont-Ferrand. Les contrôles devraient durer jusqu'à la fin de la manifestation prévue dans la capitale auvergnate.
Dans un souci de protection des biens et des personnes, des mesures exceptionnelles de sécurité sont mises en place et le centre opérationnel départemental (COD) a été activé samedi 23 février par la préfète du Puy de Dôme à 9h30.