Elargissement de l’autoroute A75 près de Clermont-Ferrand : "On tient le calendrier"

Entre Clermont-Ferrand et le Crest, dans le Puy-de-Dôme, les travaux d’élargissement de l’autoroute A75 se poursuivent. Avec les retards liés à la crise sanitaire, la mise en service est repoussée : elle est annoncée pour septembre.

Si le  planning est respecté, la fin des travaux de l'A75 au sud de Clermont-Ferrand est prévue pour septembre 2021.
Si le planning est respecté, la fin des travaux de l'A75 au sud de Clermont-Ferrand est prévue pour septembre 2021. © P.Busser - XXI Communication - APRR

C’est un chantier auquel les Clermontois se sont habitués et qui devrait se terminer dans quelques mois. Depuis 2018, la société APRR procède à des travaux d’élargissement de 2 à 3 voies sur l’autoroute A75 entre Clermont-Ferrand et Le Crest, dans le Puy-de-Dôme. Le chantier se concentre sur une zone de 10,5 km. Il reste encore de nombreux travaux à réaliser. Sylvain Fléty, conducteur d’opérations grands projets chez APRR, explique : « On est en train de faire des chaussées et les travaux se font essentiellement de nuit, avec la réfection de la couche de roulement et des couches de fondation de l’existant. On a quasiment terminé la partie élargissement elle-même. Pour que la chaussée soit mise en conformité, on refait maintenant ce qui était existant avant travaux, c’est-à-dire les 2 voies dans chaque sens, les plus au centre. Il y a  encore beaucoup de travaux de signalisation qui continuent pendant ces nuits de fermeture. Il s’agit de mettre ce qu’on appelle toute la signalisation de police, les limitations et les interdictions, et la signalisation directionnelle, c’est-à-dire la signalisation avant chaque échangeur et sur les échangeurs eux-mêmes. Tout cela est en train d’être mis en place. On doit aussi installer tous les équipements, qui vont des équipements de sécurité, comme les postes d’appel d’urgence, la fibre optique, les caméras de vidéo-surveillance, jusqu’aux équipements de surveillance et de contrôle du trafic, comme les systèmes de comptage ».

Fin du chantier dans 6 mois

Si tout va bien, la mise en service des 3 voies est annoncée pour septembre prochain. Sylvain Fléty souligne : « On va ensuite démarrer une période de finition et de contrôle. Les services de l’Etat vont contrôler les infrastructures car une infrastructure autoroutière est très contrôlée, très normée. Tout est vérifié dans le détail avant de pouvoir remonter la vitesse. On l’a déjà augmentée à 90 km/h avant Noël. Pour pouvoir atteindre la vitesse de 110 km/h et ouvrir la 3e voie, il faut que tous ces contrôles soient faits. Tous les travaux de finition, les contrôles, les éventuelles reprises seront faits avec un objectif de mise en service au mois de septembre. Il y a aussi tous les aménagements périphériques à réaliser, comme les aménagements paysagers. On va planter plus de 800 arbres. Des protections acoustiques vont être ajoutées ».

On tient le calendrier

Pour les équipes d’APRR, les prévisions de calendrier sont respectées, même si l’épidémie de COVID est venue jouer les trouble-fête. « On tient le calendrier. On a quand même un décalage avec le COVID. C’est surtout la première période de confinement qui nous a impactés. Ce qu’on est en train de faire maintenant, on aurait dû le terminer avant Noël car en période hivernale, on ne fait pas ce type de travaux de chaussée, pour que cela soit durable. On avait prévu de terminer ces travaux avant les fêtes mais ce planning très minuté a été décalé. Cela fait qu’on n’a pu rattaquer ces travaux sur la chaussée qu’à partir du 15 mars. On a un léger décalage, qu’on a en partie rattrapé. L’objectif de mise en service est au plus tôt pour septembre » indique le conducteur d’opérations grands projets chez APRR. Au plus fort du chantier, 400 personnes ont été mobilisées en simultané.
 

Au sud de Clermont-Ferrand, sur l'A75, de nombreux travaux ont lieu la nuit.
Au sud de Clermont-Ferrand, sur l'A75, de nombreux travaux ont lieu la nuit. © P.Busser - XXI Communication - APRR

170 millions d'euros d'investissement

Ces travaux représentent un investissement de 170 millions d’euros, portés à 100 % par APRR, dans le cadre du plan de relance. De nombreux corps d’Etat et d’entreprises locales ont été mobilisés. Le cahier des charges initial était le passage à 2X3 voies. Sylvain Fléty poursuit : « Les travaux vont au-delà de l’A75 puisque c’est depuis l’A71 qui va à Lyon et jusqu’au diffuseur 5. Cela constitue le périmètre de l’élargissement à 3 voies. Au mois de mai on va aussi refaire les chaussées côté A 71 pour assurer la continuité de la 3e voie. Cette 3e voie sera continue depuis Gerzat jusqu’au diffuseur 5 de l’A75. Sur cette partie d’autoroute, la vitesse va repasser à 110 km/h, sur 3 voies. On dit 2X3 voies mais en fait, c’est un peu plus que cela. On a des voies d’entrecroisement qui existaient déjà par endroit, par exemple entre le diffuseur 3 et 4. Là on a une voie en continu, ce qui fait que dans ces endroits-là, on aura 4 voies. Cela est mis en place pour éviter les phénomènes de congestion, en particulier aux heures de pointe ».

Il reste encore beaucoup de travail

Les 110 km/h commenceront à la sortie du péage de Gerzat sur l’A71. Ils seront maintenus sur toute la traversée de Clermont-Ferrand, puis avec l’arrivée sur l’A 75, les automobilistes devront rouler au maximum à 110 km/h par la suite. Le conducteur d’opérations grands projets chez APRR confie : « Il reste encore beaucoup de travail. C’est une mobilisation très importante pour l’ensemble des équipes, à l’approche des mises en service, car il faut terminer tout ce qui a été commencé et tout ce qui en cours. L’objectif est d’avoir une infrastructure complètement finie quand on met en service. On ne peut pas mettre en service une autoroute à 110 km/h sans que celle-ci soit parfaitement sécurisée. Il y a eu assez peu de mauvaises surprises sur le chantier. On a eu le côté délicat des ouvrages existants, avec quelques réparations à faire. On remet à niveau toute l’infrastructure. Tout le monde sera d’accord pour dire que la partie la plus délicate à gérer a été la crise sanitaire ». Jusqu’à la mise  en service esperée en septembre, de nombreuses fermetures seront au programme. Les équipes d’APRR appellent les automobilistes à la prudence, compte tenu de la proximité du chantier. Vous pouvez suivre les dernières phases de travaux sur un site dédié.

        

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
travaux publics économie autoroute transports