Emmanuel Macron dans le Puy-de-Dôme. Le TGV Paris-Clermont-Lyon au menu du repas présidentiel

A l'occasion du repas républicain organisé au lycée hôtelier de Chamalières, dans le Puy-de-Dôme, 22 élus auvergnats de tout bord ont interpellé le président de la République, sur la question de la ligne à grande vitesse Paris-Clermont-Ferrand-Lyon. / © Thierry Zoccolan / POOL / AFP
A l'occasion du repas républicain organisé au lycée hôtelier de Chamalières, dans le Puy-de-Dôme, 22 élus auvergnats de tout bord ont interpellé le président de la République, sur la question de la ligne à grande vitesse Paris-Clermont-Ferrand-Lyon. / © Thierry Zoccolan / POOL / AFP

A l'occasion de la visite de deux jours d'Emmanuel Macron dans le Puy-de-Dôme, jeudi 25 janvier, des élus auvergnats ont interpellé le Président de la République sur le dossier de la ligne à grande vitesse Paris-Clermont-Ferrand-Lyon. Une motion, signée par 22 élus de tout bord, lui a été remise. 

Par Aurélie Albert

A l'occasion de son déplacement dans le Puy-de-Dôme, le chef de l'Etat présidait un dîner républicain, jeudi 25 janvier, au lycée hôtelier de Chamalières. Sur la table du repas républicain : des mets mais pas seulement. Parmi les convives : le député européen LR Brice Hortefeux  qui a profité de l'occasion, pour remettre un courrier au président de la République sur l’avenir de la ligne à grande vitesse Paris-Clermont-Ferrand-Lyon.
« L’Auvergne ne doit pas être oubliée » commence la motion adressée au président de la République, Emmanuel Macron. Selon les 22 signataires, de tout bord, la ligne à grande vitesse Paris-Clermont-Ferrand-Lyon constitue un projet indispensable au désenclavement et à l’aménagement du territoire. En 2008, le Premier Ministre de l’époque, François Fillon, avait apporté son soutien à la mise en place de cette ligne. Le projet avait également été adopté par un vote de la loi Grenelle II.

Dans sa lettre le vice-président du Conseil régional insiste sur la préoccupation des Auvergnats quant à l’engagement de l’Etat sur la liaison à grande vitesse Paris-Clermont-Ferrand-Lyon. Une alternative à la saturation de l’axe Paris-Lyon.
Aussi les élus attendent  « un engagement clair et définitif pour ce projet qui engage l’avenir de l’Auvergne », termine la motion. 

Interrogé en amont de ce dîner républicain sur le dossier du TGV en Auvergne, Emmanuel Macron a indiqué  la méthode qu’il entendait suivre pour ce qui concerne les transports dans le pays : « L’Etat a une impasse financière d’environ une dizaine de milliards d’euros sur le Grand Paris et d’une dizaine de milliards d’euros sur les infrastructures de transport dans le reste du pays. Cela veut dire qu’on a promis des choses qu’on ne sait pas faire, un peu partout. Donc, plutôt que de continuer à rouler les choses parce que les gens sont las de ces promesses (…) j’ai demandé qu’on fasse les choses avec méthode. La Ministre des transports a lancé ses Assises de la mobilité. Le rapport sera rendu la semaine prochaine. Sur la base de ce rapport, le gouvernement fera une proposition qui passera en Conseil des ministres et au mois de février, nous ferons les annonces( …) avec projets, des délais et des montants ».

 

Dans le Puy-de-Dôme, Emmanuel Macron interrogé sur un TGV en Auvergne
A l'occasion de son déplacement de deux jours dans le Puy-de-Dôme, Emmanuel Macron a été interrogé sur le dossier du TGV Paris-Clermont-Ferrand-Lyon - France 3 Auvergne

 

Elus signataires

Frédéric AGUILERA
Président de Vichy communauté
Jean-Paul BACQUET
Président de la communauté d’agglomération Agglo Pays d’Issoire
Olivier BIANCHI
Président de Clermont Auvergne Métropole
Frédéric BONNICHON
Président de la communauté d’agglomération Riom Limagne et Volcans
Jean-Yves BONY
Député du Cantal
Jean-Marc BOYER
Sénateur du Puy de Dôme
Olivier CIGOLOTTI
Sénateur de la Haute Loire
Gérard DERIOT
Sénateur de l’Allier
Vincent DESCOEUR
Député du Cantal
Daniel DUGLERY
Président de Montluçon communauté
Laurent DUPLOMB
Sénateur de la Haute Loire
Bruno FAURE
Président du Conseil départemental du Cantal
Brice HORTEFEUX
Député européen, vice-président du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes
Michel JOUBERT
Président de la communauté d’agglomération du Puy-en-Velay
Claude MALHURET
Sénateur de l’Allier
Jean-Pierre MARCON
Président du Conseil Départemental de la Haute Loire
Alain MARLEIX
Ancien Ministre, conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes
Pierre-André PERISSOL
Président de Moulins communauté
Claude RIBOULET
Président du Conseil départemental de l’Allier
Isabelle VALENTIN-PREBET
Députée de la Haute Loire
Jean-Pierre VIGIER
Député de la Haute Loire
Laurent WAUQUIEZ
Président du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

CHU Grenoble-Alpes : le service de médecine nucléaire s'équipe de caméras dernier cri

Près de chez vous

Les + Lus