Finale France-Croatie : à Clermont-Ferrand, grosse ambiance avant le match de Coupe du monde

Le compte à rebours a débuté sur la place de Jaude, à Clermont-Ferrand avant la finale France-Croatie. Dimanche 15 juillet, en milieu d'après-midi, la fan zone continue de se remplir. Plus de 30 000 personnes sont attendues pour assister au match suprême de la Coupe du monde 2018.
 

Le compte à rebours a débuté sur la place de Jaude, à Clermont-Ferrand avant la finale France-Croatie. Dimanche 15 juillet, en milieu d'après-midi, la fan zone continue de se remplir. Plus de 30 000 personnes sont attendues pour assister au match suprême de la Coupe du monde 2018.
Le compte à rebours a débuté sur la place de Jaude, à Clermont-Ferrand avant la finale France-Croatie. Dimanche 15 juillet, en milieu d'après-midi, la fan zone continue de se remplir. Plus de 30 000 personnes sont attendues pour assister au match suprême de la Coupe du monde 2018. © K. Tir / France 3 Auvergne
Par dizaines, par centaines, par milliers, ils affluent vers la place de Jaude, à Clermont-Ferrand. Le regard tourné vers l'écran géant qui retransmettra, dès 17 heures la finale de la Coupe du monde de football, les supporters auvergnats de l'équipe de France espèrent vivre un match historique. Il se sont, en effet, donné rendez-vous pour assister au sacre des Bleus. 
Cela ne fait aucun doute. Dimanche 15 juillet doit rester gravé dans les mémoires. « La Croatie va céder sous la pression des Bleus », s'enthousiasme ce supporter qui arbore fièrement les couleurs nationales. « Ca sera difficile mais on va gagner », confie sous sa perruque bleu, blanc,rouge, cet autre supporter.
Ici, il n'y a pas que la météo qui fait grimper le thermomètre. Musique, chants, danses, chaude ambiance avant le coup d'envoi. Tous semblent unis dans un même destin.
 

Une France plurielle



C'est une France plurielle qui va pousser son équipe en ce jour si singulier. La magie du football et de la Coupe du monde opère. Dans la fan zone, chacun est venu partager son émotion dans un rassemblement collectif. Les âges, les sexes, les origines, toutes les différences s’effacent dans un même élan populaire. Très présente, la jeunesse donne de la voix au pied de l’écran géant.
Dans le public, il y a les fans de la première heure, mais aussi des supporters qui ont rejoint la dynamique collective après le quart de finale face à l'Uruguay. Peu importe, un seul objectif les anime : vivre ou revivre l'euphorie de 1998. De Moscou à Clermont-Ferrand, les Bleus pourront compter sur la France pour les pousser à l'exploit. Aux portes du paradis, les supporters auvergnats attendent le miracle avec beaucoup d'impatience. Allez les Bleus !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coupe du monde de football football sport