France 3, partenaire de “Mozart- L'enlèvement au Sérail”

Les Jeudi 11 et Lundi 15 janvier à 20h00 et le samedi 13 janvier à 15h00 à l'opéra de Clermont-Ferrand

Par Nathalie Palomo

En première à Clermont-Ferrand avant une tournée nationale à l’Opéra du Grand Avignon, Rouen Normandie, Massy et Reims, Emmanuelle Cordoliani nous propose une approche très excitante de cet Enlèvement au sérail qui verra les lauréats du 25ème Concours international de chant se mesurer à un chef-d’oeuvre.

A propos de l'Oeuvre : 
Ecrit pour l’empereur d’Autriche Joseph II qui voulait faire du Burgtheater un théâtre d’opéra allemand, Die Entführung aus dem Serail fut créé à Vienne, le 16 juillet 1782. Son succès immédiat assoit la réputation de Mozart, âgé de 25 ans.

Le suspens de l’Enlèvement au sérail, n’a besoin ni d’enlèvement, ni de sérail. C’est celui de la constance du sentiment amoureux, ou plutôt de l’objet qui incarne ce sentiment. Les trois-quarts de la durée de l’opéra sont consacrés à répondre à cette question épineuse : l’amour a-t-il survécu ? Selon les personnages, il ne court pas les mêmes risques. Pour les sérieux ( Konstanze et Belmonte ) le danger réside dans la séparation, le temps écoulé et surtout dans la mise en présence d’un nouvel amoureux, fort différent, et séduisant, d’abord par sa nouveauté même, et par son humanité prouvée chaque jour : le Pacha Sélim. Pour les bouffes ( Blonde et Pedrillo ) qui n’ont pas été séparés, c’est plutôt l’ennui qui est le diable : Osmin, le gardien, ne représentant pas un rival crédible, mais seulement l’occasion pour Blonde d’affuter encore ses armes...»

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus