• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Grippe : 3 choses à savoir sur l'épidémie

L'épidémie de grippe est plus tardive cette année mais plus importante. / © MAXPPP/ Vincent Voegtlin/ Photo d'illustration
L'épidémie de grippe est plus tardive cette année mais plus importante. / © MAXPPP/ Vincent Voegtlin/ Photo d'illustration

L’épidémie de la grippe vient d’atteindre son pic et la région Auvergne-Rhône-Alpes n’est pas épargnée. Elle fait partie des 3 régions françaises les plus touchées. Voici 3 choses à savoir sur cette maladie très contagieuse.

Par Virginie Cooke

Du rouge partout sur la carte de l’Auvergne… L’épidémie de la grippe bat son plein partout en France selon le réseau sentinelles et l’Auvergne-Rhône-Alpes n’est pas épargnée. Elle fait partie des 3 régions les plus touchées.
 

 

1- Une épidémie plus tardive mais plus importante cette année

 
Presque toute la France a atteint le seuil épidémique. / © "Réseau Sentinelles, INSERM, Sorbonne Université" ("http://www.sentiweb.fr")
Presque toute la France a atteint le seuil épidémique. / © "Réseau Sentinelles, INSERM, Sorbonne Université" ("http://www.sentiweb.fr")


Cette année, la grippe a eu du retard, l’épidémie s’est déclarée plus tardivement comme le confirme Jeannot Schmidt, le chef des urgences du CHU de Clermont-Ferrand :

« On a 5-6 semaines de décalage par rapport aux autres années. On espérait passer à travers mais ce n’est pas le cas. On est au-delà actuellement des pics des deux années précédentes et on ne sait pas si on est au pic définitif ».

 
L'épidémie de grippe est plus tardive mais très forte cette année. / © Santé Publique France
L'épidémie de grippe est plus tardive mais très forte cette année. / © Santé Publique France
 

2- La vaccination est-elle efficace ?



L’efficacité du vaccin contre la grippe varie selon les années. L’explication est simple : le vaccin est conçu plusieurs mois à l’avance, le temps nécessaire pour produire des millions de doses. Les chercheurs se basent sur les préconisations de l’OMS (organisation mondiale de la santé) pour concevoir le vaccin mais le virus peut muter entre le moment de la fabrication et l’arrivée de l’épidémie de grippe.

« Cette année, on a deux virus qui circulent. Le fameux H1N1 et le H3N2. Pour le premier, on a à peu près 60% d’efficacité et pour le deuxième, on est plutôt aux alentours de 40%. Ce n’est pas si mal même si ce n’est pas autant qu’on le voudrait. Il faut se rappeler qu’il n’y a pas toute la population vaccinée, il n’y a que les personnes âgées, fragiles et les professionnels de santé, cela fait 30%. Pour éviter une épidémie, il faudrait vacciner 70% de la population », souligne Jeannot Schmidt.
 

3- Comment éviter d’attraper la grippe ?


Le chef du service des urgences de Clermont-Ferrand recommande de porter un masque. « Il faudrait mettre un masque pour sortir ou pour se protéger lorsque l’on a des proches qui ont la grippe. C’est une habitude que nous n’avons pas, il faudrait l’avoir. Et il faut également porter un masque lorsque l’on a la grippe pour éviter les risques de contagion ».

Le virus de la grippe se répand très facilement dans l’air alors des petits gestes simples peuvent limiter sa propagation.  Il faut bien évidemment se laver les mains régulièrement et se moucher dans des mouchoirs jetables et non en tissu.  
 

Sur le même sujet

Double plainte après la mort d'une fillette et d'une jeune femme de la grippe

Les + Lus