Votre gel douche ou votre rouge à lèvres sont-ils toxiques ? Grâce à une application développée par des étudiants de Clermont-Ferrand, vous pourrez le savoir. INCI Beauty a déjà été téléchargé plus de 500 000 fois.

Disponible depuis janvier 2018 sur Iphone et Android, INCI Beauty rencontre un franc succès. Développée par deux étudiants en chimie industrielle de l'école d'ingénieur SIGMA Clermont, l'application propose de scanner les produits cosmétiques pour comprendre plus facilement leur composition, avec une note sur 20 évaluant leur dangerosité. "Cette application s'adresse aux gens préoccupés par leur santé autant que l'environnement", explique Sylvie Ducki, professeure de chimie organique, qui a encadré les deux élèves en bac + 5.

Lorsque vous prenez en photo le code barre de votre produit, l'application va retrouver les composants parmi les milliers que compte une base de données internationale. Les étudiants chimistes ont attribué à chaque substance une note, en se basant sur critères de risques des agences sanitaires européennes et américaines. Un algorithme va ensuite attribuer une note globale au produit, et vous présenter la liste des ingrédients classés par couleur, pour comprendre plus en détails la composition.

"Nous nous sommes notamment occupés avec les étudiants de la création et l'affinage de l'algorithme qui attribue les notes globales aux cosmétiques, ce qui fut assez long", détaille la professeure. Pour le développement informatique, l'école s'est associée à une entreprise spécialisée, Touslesprix.com, dont 3 employés ont travaillé sur les applications. "On les fait évoluer tous les jours, et nous allons embaucher un ingénieur dédié l'année prochaine, assure Sylvie Ducki, pour cela nous avons la chance de bénéficier d'un financement de Clermont Auvergne Métropole de 35 000€."

Un peu moins d'un an après le début du projet, en septembre 2017, INCI Beauty a donc déjà séduit de très nombreux utilisateurs, et c'est tant mieux : "la participation et les retours d'usagers, et par exemple des bloggeuses beauté, nous permettent d'affiner sans cesser l'application." Prochaine étape, prévue pour octobre 2018, l'application devrait proposer des fonctionnalités de personnalisation, par exemple pour indiquer une allergie ou une intolérance et obtenir des résultats et des propositions de produits de substitutions adaptés.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité