L'Auvergne à vélo : découvrez les parcours coups de cœur de Rémi Cavagna

À la veille d'un nouveau week-end prolongé, qui doit être marqué par un temps ensoleillé et des températures anormalement élevées pour la saison, les vélos seront encore de sortie. L'occasion de rouler sur les parcours préférés du Clermontois Rémi Cavagna, champion de France de cyclisme sur route en 2021.

Des sorties aux profils variés, c'est ce que le cycliste Rémi Cavagna effectue tout au long de l'année, autour de Clermont-Ferrand. "Mes sorties changent en fonction de l'année. Forcément, on a toujours ses petites préférences. Quand on est de Clermont-Ferrand, on aime partir dans la montagne du côté de Sancy, la Bourboule, le Mont Dore, le col de la Croix Saint-Robert, le col de la Croix-Morand ."

Ce sont les premiers lieux qui viennent à l'esprit du coureur professionnel. Et pour cause, ils ont un lien particulier avec son enfance. "J'étais à l'école à Murat-le-Quaire. J'ai fait ma scolarité là-haut. Donc c’est un peu chez moi."

La Limagne, l'endroit pour rouler vite

Quand ces coins, qui dominent la chaîne des volcans, sont fermés, celui que l'on surnomme "le TGV de Clermont-Ferrand" préfère se diriger vers la plaine. "Je reste plus dans la Limagne, entre Aulnat, Malintrat, Lussat, Maringues et tous ces coins jusqu'à Thiers pour faire du plat. Il fait plus chaud, on va dire. À la reprise, lors de l'intersaison, on recherche des parcours avec un peu moins de dénivelé. Ce sont mes tours traditionnels quand je veux faire (Ndlr : une sortie) tranquille ou quand je prépare des objectifs aussi. J'aime bien aller avec mon vélo de contre-la-montre sur ces routes, afin de rouler à des allures de course."

Même lorsqu'il se remet en jambe en vue du début de saison, l'appel de la montagne est parfois plus fort. Comme ce mardi, "je suis allé vers à Issoire, c'est un peu plus vallonné. Avec le climat qui change, c'est un peu spécial. C'est vrai qu'avant en novembre on ne pouvait pas monter à plus de 300 mètres d'altitude. Actuellement, ça ne gêne pas d'aller à la Croix-Morand, même en plein mois de novembre."

Une petite pause-café en haut de la Croix-Morand

Là-bas, au cœur des volcans, lorsqu'il effectue de longues sorties, il aime prendre une pause-café pour se remobiliser avant la dernière heure d'entraînement. "Quand on est cycliste, on aime beaucoup les petites pauses-café. Au Buron du col de la Croix-Morand, je m’arrête toujours boire un café, ou un coca, avec une tarte à la myrtille." Après s'être ravitaillé, il finit généralement sa sortie par le col du Guéry avant de redescendre sur Clermont-Ferrand.

Lors des sorties courtes d'une heure, toujours dans les hauteurs, Rémi Cavagna s'aventure vers Beaumont, Ceyrat, et vers le col de Ceyssat, au pied du Puy de Dôme. Dans neuf mois, il pourrait gravir les pentes de ce géant, à l'occasion du passage du prochain Tour de France.

En attendant, vous pouvez rouler sur les traces du coureur, sur des profils et des temps de sortie différents, pour profiter de ce week-end prolongé.