Cet article date de plus de 5 ans

Manifestations des agriculteurs : le point à 11 heures (Mise à jour)

Le rouge commence à apparaître sur les routes d’Auvergne, conséquence de la mise en place des barrages par les agriculteurs mécontents. En Haute-Loire, dans l'Allier, le Cantal et maintenant aux accès de l'agglomération clermontoise.

Les blocages des agriculteurs commencent à se mettre en place aux portes de l’agglomération clermontoise, au rond-point du Brézet et au carrefour des fourches de Cébazat comme l’indiquent les messages publiés sur les réseaux sociaux. Sur les cartes apparaît aussi un ralentissement sur la départementale 2089 à partir de l’Arténium de Ceyrat en direction du rond point de Romagnat.

Les syndicats agricoles FNSEA et Jeunes Agriculteurs 63 ont prévu de s'installer sur des points stratégiques en matière de circulation, pour réclamer des prix rémunérateurs et une répartition juste et transparente de la valeur ajoutée entre les acteurs de production, de la transformation et de la distribution.

Dans l'Allier, la RN79 est coupée à Montmarault. "On fait la police des viandes. Tous les camions frigorifiques sont ouverts et on jette à la benne la viande en provenance de l'étranger", a souligné la secrétaire générale de la FDSEA, Martine Durin.

En Haute-Loire, environ 300 agriculteurs ont installé des barrages en trois endroits, notamment aux entrées du Puy-en-Velay et sur l'A75 au niveau de Lempdes-sur-Allagnon. Cette autoroute est aussi coupée dans le Cantal à Saint-Flour.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie manifestation social