• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Marche pour le climat : les jeunes se mobilisent à Clermont-Ferrand

La jeunesse continue de se mobiliser pour le climat. A l’appel du collectif Youth for Climate, les jeunes sont allés dans la rue vendredi 24 mai, dans toute la France et notamment à Clermont-Ferrand. / © Alexandre Rozga / France 3 Auvergne
La jeunesse continue de se mobiliser pour le climat. A l’appel du collectif Youth for Climate, les jeunes sont allés dans la rue vendredi 24 mai, dans toute la France et notamment à Clermont-Ferrand. / © Alexandre Rozga / France 3 Auvergne

Les jeunes se mobilisent à Clermont-Ferrand pour prendre part à la lutte contre le réchauffement climatique. Une nouvelle journée de grève était organisée vendredi 24 mai, au départ de la place Delille. Ils demandent des actions concrètes pour la ville. 

Par Aurélie Albert

La jeunesse continue de se mobiliser pour le climat. À l’appel du collectif Youth for Climate, les jeunes sont descendus dans la rue vendredi 24 mai, dans toute la France et notamment à Clermont-Ferrand. Le rendez-vous a été donné place Delille à 10 h 30. Près d’un millier de jeunes ont commencé à défiler dans les rues. Selon la préfecture, ils seraient 500 manifestants à Clermont-Ferrand.
 
 

« Pourquoi faire des études pour un futur qui n’existe plus ? »

Il s’agit de la deuxième mobilisation depuis l’appel de la jeune suédoise Greta Thunberg. Le 15 mars, plus de 1,7 millions de jeunes manifestaient dans les rues du monde entier. 
 

Cette nouvelle journée de mobilisation de la jeunesse a pour but de faire entendre leur voix pendant cette semaine d’élections européennes. « C’est très stratégique, nous voulons que ces élections européennes soient vraiment en rapport avec les enjeux climatiques. Nous voulons que les adules proposent un programme qui soit tourné vers l’urgence et qu'ils proposent des solutions qui soient à la hauteur des enjeux », explique un jeune manifestant à Clermont-Ferrand.

Dans un communiqué, le collectif Youth for Climate, à Clermont-Ferrand, juge les actions politiques comme trop lentes, face à l’urgence climatique. « C’est aujourd’hui la fin des excuses et le début des actions (…) pourquoi faire des études pour un futur qui n’existe plus ».
 
 

Des actions concrètes à Clermont-Ferrand

Le collectif local évoque plusieurs revendications. Aussi, ils attendent des actions concrètes notamment à Clermont-Ferrand comme : la gratuité des transports en commun, le développement et l’aménagement des pistes cyclables, l’interdiction du glyphosate et des autres pesticides, favoriser les réseaux locaux de consommation, la rénovation des bâtiments universitaires afin de tendre vers des bâtiments à énergie positive, la conversion des bus en gaz naturel, l’extinction de l’éclairage publicitaire le soir, etc.

La manifestation doit se prolonger jusqu’à 19 heures avec notamment des conférences, des débats, des stands et des ateliers place de Jaude. Une œuvre éphémère doit être créée également dès 14 heures, en partenariat avec le germinarium de sabourin de l’école d’architecture de Clermont-Ferrand. 

Sur le même sujet

brumisateurs

Les + Lus