Michelin enregistre un bénéfice net historique pour l’année 2017

Jean-Dominique Senard, président du groupe Michelin, a annoncé un bénéfice net historique lundi 12 février 2018 / © ERIC PIERMONT / AFP
Jean-Dominique Senard, président du groupe Michelin, a annoncé un bénéfice net historique lundi 12 février 2018 / © ERIC PIERMONT / AFP

L'entreprise, dont le siège se situe à Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme, a publié lundi 12 février son bénéfice net pour l'année 2017. Un chiffre record  en hausse de 1,4% à 1,7 milliard d'euros. 

Par AFP

Michelin a publié lundi 12 février un bénéfice net "historique" pour 2017, en hausse de 1,4% à 1,7 milliard d'euros, malgré une hausse des coûts des matières premières et des effets de change négatifs. Pour 2018, le manufacturier français de pneumatiques prévoit une croissance de ses volumes "en ligne avec l'évolution mondiale des marchés" et "un résultat opérationnel sur activités courantes supérieur à celui de 2017 hors effet de change".

"Le groupe Michelin a réalisé une performance conforme à sa feuille de route à l'horizon 2020", s'est félicité le président de la société, Jean-Dominique Senard, qui passera le relais au printemps 2019 à l'actuel directeur général exécutif, Florent Menegaux. Saluant un résultat net "historique", il a estimé que le groupe avait démontré "son agilité dans un environnement externe plus difficile" qu'en 2016. Sur l'année 2017, le résultat opérationnel des activités courantes a progressé de 1,9% à 2,7 milliards d'euros, soit 12,5% du chiffre d'affaires.

Des ventes nettes en hausse de 5%


Les ventes nettes du groupe ont augmenté de 5% à près de 22 milliards d'euros. Michelin souligne que la légère hausse du résultat net a été obtenue en compensant plus de 700 millions d'euros de hausse des coûts des matières premières et près de 100 millions d'euros d'effets de change négatifs. Le groupe se félicite d'avoir gagné des parts de marché sur les segments de pneus 18 pouces et plus, qui représentent 75% des ventes en première monte. Il souligne que ce résultat a été obtenu "avec un positionnement prix en ligne avec la réputation de la marque" Michelin.

Le manufacturier assure aussi tirer les profits de ses plans d'économies, avec un gain de compétitivité estimé à 36 millions d'euros. Pour 2018, Michelin prévoit une hausse du coût des matières premières entre 50 et 100 millions d'euros. Avec les parités monétaires de janvier 2018, l'effet de change pèserait d'environ 300 millions d'euros sur le résultat opérationnel sur activités courantes. Lors de l'assemblée générale des actionnaires, le 18 mai prochain, la direction proposera un dividende de 3,55 euros, soit un taux de distribution de 36% du résultat net ajusté des éléments non courants.


Sur le même sujet

Glisse en coeur, au Grand Bornand

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés