Mort de Valéry Giscard d’Estaing : sa carrière en 5 photos

Valéry Giscard d’Estaing est mort le mercredi 2 décembre à l’âge de 94 ans. Il aura marqué l’histoire politique française. Nous vous proposons de revenir sur 5 photos marquantes.
 
Valéry Giscard d’Estaing est mort le mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans.
Valéry Giscard d’Estaing est mort le mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. © TOBIAS SCHWARZ / AFP
C’est une figure historique française qui vient de disparaître ce mercredi 2 décembre. A travers 5 photos, nous vous proposons de revenir sur la carrière de Valéry Giscard d’Estaing.

Le ministre

Nous sommes en 1964. Entourée de Louis Joxe, ministre d’Etat, de Roger Frey, ministre de l’Intérieur, de Jacques Marette, ministre des Postes et des Télécommunications, Valéry Giscard d’Estaing, descend les marches du palais de l’Elysée. Il est alors ministre des Finances du général De Gaulle depuis 1962. Un poste qu’il occupera jusqu’en 1966.
En 1964, Valéry Giscard d’Estaing est ministre des Finances.
En 1964, Valéry Giscard d’Estaing est ministre des Finances. © AFP
 

Giscard président

Le cliché est pris le 27 mai 1974. Valéry Giscard d’Estaing reçoit la Grand Croix de la Légion d’honneur des mains de l’académicien André Chamson. Un jour historique pour l’homme politique, puisqu’il devient officiellement président de la République. À 48 ans, il devient le plus jeune président de la République depuis 1895. Au premier tour, il avait éliminé le gaulliste Jacques Chaban-Delmas, avant de l’emporter au second tour face à François Mitterrand, socialiste.
En 1974, Valéry Giscard d’Estaing devient président de la République.
En 1974, Valéry Giscard d’Estaing devient président de la République. © AFP
 

VGE et Jacques Chirac

La photo a été prise le 27 mai 1974. Jacques Chirac, Premier Ministre, vient de remettre la démission de son gouvernement au président de la République, Valéry Giscard d’Estaing. C’est Raymond Barre qui prendra la suite à Matignon. Valéry Giscard d'Estaing et Jacques Chirac se sont opposés pendant plus de trente ans, une rivalité qui a culminé avec la "trahison" de Chirac en 1981 ayant contribué à porter au pouvoir François Mitterrand. Une "honteuse et stupide manoeuvre" que Valéry Giscard d'Estaing, qui avait brigué en vain sa réélection, n'a jamais pardonnée et qu'il relate dans ses mémoires, "Le Pouvoir et la Vie". Entre 2007 et 2011, les deux anciens présidents se re trouveront tous deux au Conseil constitutionnel, ce qui leur a donné de nouvelles occasions de se chamailler.
Pendant plus de trente ans, Valéry Giscard d’Estaing et Jacques Chirac auront été d’éternels rivaux.
Pendant plus de trente ans, Valéry Giscard d’Estaing et Jacques Chirac auront été d’éternels rivaux. © AFP
 

Vulcania

Nous sommes le 20 février 2002, à Saint-Ours-les-Roches dans le Puy-de-Dôme. Valéry Giscard d’Estaing est alors président du Conseil régional d’Auvergne depuis 1986. Entouré de quelque 1 200 enfants d’écoles primaires, il inaugure Vulcania, le parc européen du volcanisme. Un projet qui a connu quelques remous mais pour lequel VGE s’est battu.
En 2002, Valéry Giscard d’Estaing inaugure Vulcania.
En 2002, Valéry Giscard d’Estaing inaugure Vulcania. © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
 

VGE l'académicien

La photo a été prise le 16 décembre 2004, dans la bibliothèque de l’Institut de France à Paris. Dans quelques minutes, Valéry Giscard d’Estaing va devenir « immortel » et accéder à l’Académie française. Le 11 décembre 2003, il avait été élu afin de prendre le fauteuil de l’ancien président du Sénégal Léopold Sédar Senghor.
En 2004, Valéry Giscard d’Estaing est élu à l’Académie française.
En 2004, Valéry Giscard d’Estaing est élu à l’Académie française. © ERIC FEFERBERG / AFP


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
décès hommage société politique