Municipales à Clermont-Ferrand : les candidats déclarés et les listes à venir

La liste des candidats aux prochaines élections municipales du 15 et 22 mars 2020 à Clermont-Ferrand continue de s’allonger. / © GAUDIN Agnès / MAXPPP
La liste des candidats aux prochaines élections municipales du 15 et 22 mars 2020 à Clermont-Ferrand continue de s’allonger. / © GAUDIN Agnès / MAXPPP

La liste des candidats aux prochaines élections municipales du 15 et 22 mars 2020 à Clermont-Ferrand continue de s’allonger. Avec l’entrée en campagne mardi 1e octobre du candidat de la droite et du centre Jean-Pierre Brenas (LR), ils sont déjà 5 têtes d’affiche sur la ligne de départ.
 

Par Alexandre Rozga

Avec l’entrée en campagne mardi 1e octobre du candidat de la droite et du centre Jean-Pierre Brenas (LR), ils sont déjà 5 têtes d’affiche sur la ligne de départ et 4 autres listes en préparation. Le maire sortant Olivier Bianchi candidat PS (parti socialiste) à sa propre succession a été le premier à se lancer en juin dernier avec le soutien des communistes, celui de Génération.s et du PRG le parti radical de gauche.

Les écologistes en solo ?


En 2014, le maire sortant avait réussi à rassembler dès le premier les alliés traditionnels du PS y compris les écologistes. Un soutien qui reste pour l’heure en suspens. « La question sera tranchée vendredi 4 octobre » nous a confié Nicolas Bonnet l’adjoint au maire Europe Ecologie Les Verts. « Je ne fais pas de pronostics moi-même » nous a-t-il dit  "mais il y a une forte envie militante d’y aller sous nos propres couleurs ».

Le Pôle central LREM/Modem à l’épreuve ?

Avec d’un côté, LREM, la République en Marche qui a investi Eric Faidy, cadre chez Michelin nouveau venu en politique. Il est soutenu par le délégué départemental du parti de centre droit AGIR et par la Gauche Moderne. Il a aussi gagné à sa cause la direction du Modem 63.
" Je suis investi par la LREM"  mais « Je ne me positionne pas par rapport aux formations politiques » nous a-t-il précisé. « C’est un non-sens à Clermont ».

De l’autre côté, le député et conseiller régional Michel Fanget a été investi par le bureau national du Modem pour conduire une liste.
« Sur le Département s’il y a eu quelques couacs au Modem, ça ne concerne que deux personnes » nous a t-il dit. Quant à une éventuelle candidature unique pour le Pôle Central, il s’en remet à l’arbitrage de la commission nationale d’investiture « On verra comment les choses peuvent évoluer ».
 


La droite LR pour incarner l’alternance ?


Le leader de la droite et du centre au conseil municipal, Jean-Pierre Brenas croit plus que jamais en ses chances. Elu depuis 20 ans à Clermont-Ferrand, déjà candidat en 2014, il veut incarner l'alternance. Pour gagner, il compte s'appuyer sur l'exemple de Limoges. En 2014, ce bastion du PS a basculé au profit de la droite.
Municipales de Clermont-Ferrand : Jean-Pierre Brenas lance sa campagne
A six mois des élections municipales qui se tiendront les 15 et 22 mars 2020, les candidats se mettent en ordre de marche. A Clermont-Ferrand, mardi 1er octobre, Jean-Pierre Brenas a lancé sa campagne sous l'étiquette du parti Les Républicains. Face au maire sortant socialiste, le candidat de la droite et du centre veut incarner l'alternance.

D’autres listes en préparation


Avec  la candidature à l’extrême gauche de Marie Savre pour Lutte Ouvrière (LO) déjà candidate en 2014. Ils sont pour l’heure 5 têtes d’affiche déclarées. Pour le reste des listes en préparation, il faudra attendre. Chez Les Insoumis, un binôme de conseillers municipaux est chargé de la stratégie pour aboutir à un modèle de liste du type fédération populaire et écologique.
«"L’idée c’est qu’elle soit la plus large possible à la gauche d’Olivier Bianchi "  nous a confié l’Insoumise Marianne Maximi. Deux autres listes qui rassemblent large seront en lice. Comme « Cause commune », un rassemblement d’associatifs, de gilets jaunes et d’anciens membres du PC ou de la France Insoumise. mais aussi  une liste « 1 000 % citoyens », héritière de « 100% citoyens » des municipales de 2014 . Enfin,  le Rassemblement National (RN) serait aussi en lice.

 

Sur le même sujet

Les + Lus