Napolioni Nalaga quitte l'ASM pour Lyon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cyrille Genet avec AFP
Napolioni Nalaga ne connaîtra finalement pas la rade de Toulon mais il va découvrir la Pro D2 après sa signature au LOU qu'il rejoindra pour la saison 2015/2016.
Napolioni Nalaga ne connaîtra finalement pas la rade de Toulon mais il va découvrir la Pro D2 après sa signature au LOU qu'il rejoindra pour la saison 2015/2016. © AFP PHOTO / THIERRY ZOCCOLAN

Fin d'une histoire à rebonds, l'ailier international fidjien Napolioni Nalaga devrait jouer à Lyon l'an prochain et non à Toulon comme annoncé. Il quitte le top 14 pour la ProD2 où évoluera le LOU.

L'ailier international fidjien de Clermont Napolioni Nalaga va signer un contrat de deux ans en faveur de Lyon, dernier du Top 14 et relégué
en ProD2, a annoncé jeudi le quotidien régional Le Progrès de Lyon.
Selon le journal, le joueur a passé avec succès la visite médicale mais le club lyonnais n'a pas confirmé la signature.
Agé de 29 ans, Nalaga a été formé à Clermont où il a débuté en professionnel, jouant 165 matches avec les "Jaunards" pour un total de 105 essais
(525 points). Napolioni Nalaga a effectué toute sa carrière française à Clermont et joué une saison (2012) en Super 15 avec la franchise australienne des Western Forces.
Meilleur marqueur du Top 14 à trois reprises (2008 2009, 2013), il a été élu meilleur joueur de la saison 2008-2009.
A Lyon, le Fidjien (16 sélections en équipe nationale) rejoint un autre joueur de Clermont, le 2e ligne Julien Bonnaire, 36 ans, qui a également signé pour deux ans.
Pourtant, mercredi, le président du RC Toulon Mourad Boudjellal avait affirmé dans le quotidien La Provence: "Nalaga sera bien Toulonnais la saison prochaine!" En décembre, il avait déjà annoncé l'engagement de Nalaga avec le club varois.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.