Nouveau concert de Bertrand Cantat à Clermont-Ferrand en pleine polémique

Le chanteur Bertrand Cantat sera à Clermont-Ferrand le 17 mars 2018. Un concert annoncé quelques jours après le discours du Président de la République sur les violences sexistes. / © FRED TANNEAU / AFP
Le chanteur Bertrand Cantat sera à Clermont-Ferrand le 17 mars 2018. Un concert annoncé quelques jours après le discours du Président de la République sur les violences sexistes. / © FRED TANNEAU / AFP

L’annonce est tombée officiellement ce lundi 4 décembre. Le chanteur Bertrand Cantat se lance dans une tournée nationale qui fera escale à la Coopérative de Mai, à Clermont-Ferrand, le 17 mars 2018. Une tournée annoncée dans un contexte difficile pour l’ex-leader de Noir Désir.

Par Richard Beaune

Bertrand Cantat sera à la Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand le 17 mars 2018. Ce concert et la tournée dans laquelle il s’inscrit est annoncée quelques jours à peine après le discours du Président de la République qui présentait son plan de lutte contre les violences sexistes et sexuelles.
La sortie de l’album et la tournée se déroule également après la publication le 29 novembre dernier d’une enquête de l’hebdomadaire Le Point  qui affirmait qu’il existait une « omerta » autour de la violence de l’artiste avant et après le meurtre de sa compagne.

Le chanteur a pour sa part annoncé vendredi dernier sa volonté de porter plainte contre l’hebdomadaire qui, depuis, affirme ne pas vouloir retirer une ligne de son article.
Peu de temps auparavant, le magazine Les Inrocks avait provoqué l’indignation de beaucoup d’internautes en faisant sa couverture avec une photo du chanteur qui offrait alors à l’hebdomadaire une interview exceptionnelle. Ce parti-pris éditorial a créé une polémique qui a obligé le journal à publier une lettre d’explications à ses lecteurs.

 

je ne peux pas aller à un concert et applaudir un homme qui a tué une femme, Lucile Cillart, Osez le féminisme 63. 


Dans un tel contexte, programmer Bertrand Cantat peut susciter l’incompréhension voire l’indignation d’un certain nombre de personnes. Lucille Cillart de « Osez le Feminisme 63 » le dit tout de go : « Pour ma part, je ne peux pas aller à un concert et applaudir un homme qui a tué une femme. » Elle ajoute : « Certes, il a payé sa dette mais pour le respect des victimes, il devrait ne plus se mettre en avant et d’autant plus, quelques jours après le discours du président Emmanuel Macron qui parle de tolérance zéro quant aux violences faîtes aux femmes. »

Ce n’est pas la première fois que la Coopérative de Mai programme le chanteur que ce soit à l’époque de Noir Désir ou après sa sortie de prison lorsqu’il a entamé sa carrière solo. Lors de sa tournée en 2013, Bertrand Cantat avait même préparé toute sa tournée dans la salle clermontoise. Avec Alain Bashung, Catherine Ringer ou le chanteur Christophe, Bertrand Cantat fait partie des artistes dont la carrière musicale est particulièrement suivie par la Coopé. Son directeur Didier Veillault n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet. 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Cette vidéo est indisponible pour le moment.

Lyon - L'association ALERTE fête ses 40 ans

Près de chez vous

Les + Lus