PHOTOS. Clermont-Ferrand : Michelin inaugure son siège rénové

Lundi 13 septembre, le fabricant de pneumatiques Michelin a inauguré son siège rénové à Clermont-Ferrand. Situé place des Carmes, il a coûté 20 millions d’euros.
Les travaux du siège de Michelin à Clermont-Ferrand ont coûté 20 millions d'euros.
Les travaux du siège de Michelin à Clermont-Ferrand ont coûté 20 millions d'euros. © Stéphane Moccozet / FTV

Vingt millions d’euros. C’est le montant des travaux déboursé par Michelin à Clermont-Ferrand pour rénover son siège de la place des Carmes. Ce lundi 13 septembre, le site a été inauguré. L'entreprise est l'une des seules du CAC 40 à maintenir son siège en province, où travaillent plus de 3 000 salariés. Côté nouveautés, l’accueil flambant neuf est habillé d'une façade de 160 mètres de long, vitrée et longée d'imposants auvents en bois issu de douglas de Corrèze.

La nouvelle façade de Michelin est longue de 160 mètres de long.
La nouvelle façade de Michelin est longue de 160 mètres de long. © Stéphane Moccozet / FTV

A l'intérieur, le hall lumineux comporte un escalier central permettant d'accéder aux étages supérieurs pourvus de salles de réunion et d'espaces modulables. La serre à hévéas est désormais ouverte aux visites mais payantes.

La serre à hévéas est désormais accessible au public.
La serre à hévéas est désormais accessible au public. © Stéphane Moccozet / FTV

Un café également ouvert au public a été créé.
 

Au siège de Michelin, à Clermont-Ferrand, un café est ouvert au public.
Au siège de Michelin, à Clermont-Ferrand, un café est ouvert au public. © Stéphane Moccozet / FTV

Un ancrage en Auvergne

"Ce nouveau bâtiment d'accueil est un lieu symbolique de l'ouverture de Michelin et de son ancrage dans son territoire", a déclaré à l'AFP Florent Menegaux en amont de cette inauguration. "Nous avions besoin d'avoir un siège à la hauteur de ce que représente Michelin, qui fait rayonner la France et fait connaître Clermont-Ferrand dans le monde entier", a-t-il poursuivi. Le groupe qui compte 123 000 salariés "continue d'investir dans sa région et en Auvergne-Rhône-Alpes. Son siège est en province, dans les territoires, et continuera de l'être", a-t-il ajouté.

Un projet ambitieux

Le groupe avait annoncé un plan de compétitivité en début d'année prévoyant la suppression de 2 300 postes sur trois ans, en particulier à Clermont-Ferrand. "Il y a des phases de contraction, mais aussi des phases d'expansion. Michelin investit massivement pour redéployer son site de Cataroux en plein centre-ville, à travers un projet ambitieux articulé autour de quatre pôles : éducation-formation, matériaux durables-biotech, innovation et enfin un pôle culturel, sport et santé ouvert sur la ville", a relevé le président du groupe.

Une place des Carmes rénovée

Parallèlement, la métropole de Clermont-Ferrand a réaménagé la place des Carmes pour un coût de11,8 millions d'euros, avec des espaces végétalisés, un mur d'eau et plusieurs fontaines. "Cette rénovation s'inscrit dans un dialogue intelligent avec l'entreprise, qui voulait renouveler son siège. Elle dit quelque chose sur la nouvelle façon de concevoir l'urbanité et la transition environnementale de la ville", a souligné le maire (PS) de Clermont-Ferrand Olivier Bianchi.
 

Lundi 13 septembre, le PDG de Michelin Florent Menegaux (à gauche) et Olivier Bianchi, maire (PS) de Clermont-Ferrand, ont inauguré le siège de Michelin.
Lundi 13 septembre, le PDG de Michelin Florent Menegaux (à gauche) et Olivier Bianchi, maire (PS) de Clermont-Ferrand, ont inauguré le siège de Michelin. © Pascal Franco / FTV

La place aurait dû être inaugurée en juin dernier mais les festivités avaient finalement été annulées, la CGT dénonçant l’utilisation d’argent public pour cette rénovation. Un argument rejeté en bloc par l’élu socialiste.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
michelin économie entreprises