Plan hivernal dans le Puy-de-Dôme : 352 places d’hébergement en plus pour les sans-abri

Mercredi 27 novembre, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, préfète du Puy-de-Dôme, a visité le centre d'hébergement Les Clos à Clermont-Ferrand. / © Alexandre Malesson / France 3 Auvergne
Mercredi 27 novembre, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, préfète du Puy-de-Dôme, a visité le centre d'hébergement Les Clos à Clermont-Ferrand. / © Alexandre Malesson / France 3 Auvergne

Mercredi 27 novembre, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, préfète du Puy-de-Dôme, a présenté le plan d’action pour l’accueil des sans-abri. Le dispositif hivernal va permettre l’ouverture de 352 places supplémentaires par rapport à l'an passé.
 

Par C. L avec Alexandre Malesson

Mercredi 27 novembre, à l’occasion de la visite du centre d’hébergement d’urgence Les Clos à Clermont-Ferrand, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, préfète du Puy-de-Dôme, a dévoilé le plan d’action pour l’accueil des sans-abri dans le département. Cette année, le dispositif hivernal va permettre l’ouverture de 352 places supplémentaires. Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, préfète du Puy-de-Dôme, explique : « Les moyens sont très fortement augmentés pour ce qui concerne la prise en charge de l’hébergement d’urgence, qu’il s’agisse de l’hébergement de droit commun ou dédié aux demandeurs d’asile. Cette année, en 2019, c’est 352 places supplémentaires qui vont être ouvertes pour l’ensemble du département. Le nombre de personnes hébergées a augmenté depuis 2014 de 168 %. En 2014, il y avait 900 personnes accueillies contre 2 400 aujourd’hui ».

Quelque 15 millions d'euros investis

Sur ces 352 places, 147 sont dédiées spécifiquement au titre du plan hiver et 205 sont en cours d’ouverture, notamment au titre de l’hébergement des demandeurs d’asile. La préfecture souligne qu’en plus de l’hébergement en lui-même, plusieurs outils du dispositif sont dédiés à la veille sociale et à l’ « aller vers ». Ainsi, une maraude se déplace 7 jours sur 7 sur Clermont-Ferrand et sa petite couronne, le Bus des Restos du Cœur fonctionne du 1er novembre au 31 mars et l’accueil de jour de Clermont-Ferrand et d’Issoire fonctionnent. L’État dans le Puy-de-Dôme consacre chaque année 15 millions d’euros pour l'hébergement d'urgence des personnes sans-abri, les dispositifs de veille sociale, l'hébergement d'insertion et les dispositifs d'accès au logement, l'hébergement des demandeurs d'asile et l'intégration des personnes réfugiées.

 

Sur le même sujet

Les + Lus