Pourquoi une ferme périurbaine s'installe aux portes de Clermont-Ferrand

Près de Clermont-Ferrand, à Cournon-d'Auvergne, dans le Puy-de-Dôme, une ferme dans l'air du temps devrait bientôt voir le jour. Une ferme périurbaine sur une plaine de 80 hectares qui répondra à une demande croissante d'alimentation bio et locale.

Près de Clermont-Ferrand, à Cournon-d'Auvergne, dans le Puy-de-Dôme, une ferme dans l'air du temps devrait bientôt voir le jour. Une ferme périurbaine sur une plaine de 80 hectares qui répondra à une demande croissante d'alimentation bio et locale.
Près de Clermont-Ferrand, à Cournon-d'Auvergne, dans le Puy-de-Dôme, une ferme dans l'air du temps devrait bientôt voir le jour. Une ferme périurbaine sur une plaine de 80 hectares qui répondra à une demande croissante d'alimentation bio et locale. © V.Mathieu / FTV

Près de Cournon-d'Auvergne, dans le Puy-de-Dôme, une ferme périurbaine devrait bientôt sortir de terre. Le long de l'autoroute A75, plus de 70 personnes s'activent et plantent des arbres, des futures haies de frêne, de cornouillers ou d'arbres fruitiers. C'est le début de a ferme de Sarliève. "C'est un projet qui tourne autour des citoyens. On cherche à recréer de la biodiversité sur ce lieu avant de faire de la culture", explique Julien Anglade, membre de l'association Bio 63.

80 hectares pour créer une ferme

Cette plaine de 80 hectares non-constructible sera bientôt la propriété de trois associations : Terre de liens, Bio 63, et Îlots paysans. La ferme de Sarliève sera biologique et développera une alimentation locale. "Il va y avoir des produits d'origine végétale et d'origine animale. Il faudra que ce soit rentable. Il va y avoir de la transformation et de la commercialisation. Il n'y a pas beaucoup de végétation. C'est pour cela que l'on va installer des haies ", évoque Bruno Corbara, président de l'association Terre de Liens et l'un des administrateurs de la Ferme.

Les premiers agriculteurs devraient arriver d'ici deux ans 


Après une production exclusive de céréales qui a appauvri le sol, tout le monde s'active et prépare la terre grace à des vers de terre.
Les associations ont commencé à rencontrer des porteurs de projets. La ferme de Sarliève devrait accueillir les premiers paysans d'ici deux ans et espère s'agrandir. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture bio agriculture économie agro-alimentaire