Près de Clermont-Ferrand, une poignée de Gilets jaunes se remobilise : "La vie est très dure"

Quatre ans après le début du mouvement, les Gilets jaunes sont de retour dans la rue. Ils protestent contre le contexte actuel et contre les réformes sociales voulues par le gouvernement. Ce samedi 7 janvier, ils se sont rassemblés en début d’après-midi à Gerzat, près de Clermont-Ferrand, au rond-point à côté du péage de l’autoroute A71. Ils étaient une quarantaine.

Ils reprennent leur combat. Ce samedi 7 janvier, à Gerzat, près de Clermont-Ferrand, les Gilets jaunes sont de retour sur le rond-point qu’ils ont longtemps occupé. Ils défilent et ralentissent la circulation. Comme en 2018, au cœur de leur revendications, la flambée des prix mais pas seulement. Eric Fenet, Gilet jaune, explique : « Avec la montée des prix de l’énergie, le coût de la vie, on n’arrive pas à s’en sortir. Les salaires baissent. On enlève de l’argent aux retraités donc on ne peut plus vivre en France. La vie est très dure. Je n’ai pas d’enfant. Je pense comprendre pourquoi j’ai fait ce choix. Quel avenir on leur annonce ? Comment on fait maintenant ? Dans la vie où on est actuellement c’est impossible ».

Une réforme des retraites qui inquiète

Leur colère est vive et l’inquiétude toujours présente d’autant que le gouvernement doit présenter, ce 10 janvier, son projet de réforme des retraites. Patrick Bec, Gilet jaune, souligne : « Au départ, j’étais bon pour partir à 60 ans. Quelques années après on nous annonce 62 et on veut bien faire un effort. Mais maintenant c’est 64 et nos enfants ce sera peut-être 67 ans. On a un ras-le-bol ».

Une nouvelle mobilisation


Les manifestants tentent d’envahir le péage de l’autoroute. Ils sont rapidement arrêter par les forces de l’ordre présentes sur les lieux. La discussion s’engage pour éviter tout débordement. Florence Lavenue, Gilet jaune, indique : « Aujourd’hui le contexte a fait bouger les gens. Peut-être pas assez ici, peut-être qu’ailleurs ça va bouger. Mais pour nous, c’est un renouveau. On recommence à vouloir relancer ce mouvement des Gilets jaunes et à force je pense que ce sera les citoyens en colère, plus les Gilets jaunes ».


Les Gilets jaunes espèrent un retour massif du mouvement. Dissuadés par les forces de l’ordre, présentes en nombre, ils sont finalement retournés sur le rond-point.

Propos recueillis par Delphine Cros