• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Puy-de-Dôme : Un championnat de France de shifumi pour les pandas roux

Le premier panda roux né au parc animalier d'Auvergne a été baptisé Shifumi. / © Marie Demoulin
Le premier panda roux né au parc animalier d'Auvergne a été baptisé Shifumi. / © Marie Demoulin

Le parc animalier d’Auvergne à Ardes-sur-Couze (Puy-de-Dôme) vient de dévoiler le nom du dernier né de ses pandas roux : Shifumi ! En son honneur, le parc veut organiser le premier championnat de France de pierre-feuille-ciseaux en juin prochain.

Par MVO

Shifumi, chifoumi, pierre-feuille-ciseaux, papier-caillou-ciseaux… ce jeu appelé de dizaines de façon différentes est connu de tout le monde ou presque. Et pourtant, aucune compétition nationale ne permet à ses adeptes de s’affronter pour un titre de champion de France. Le parc animalier d’Auvergne a décidé de changer ça ! Le zoo situé à Ardes-sur-Couze dans le Puy-de-Dôme organisera le premier championnat de France de shifumi en juin 2020. Quel rapport avec les animaux et leur préservation ? Simple : le premier panda roux né dans le parc en juin dernier vient d’être baptisé Shifumi.
 
 

Un évènement pour la préservation de l’espèce

En dehors du coup de com’ que s’offre le parc avec ce championnat, c’est aussi une opportunité de sensibiliser le public à la situation des pandas roux. « En fait, on s’est dit que c’était un moyen de collecter des fonds et que c’était vraiment rigolo » explique Marie Demoulin, responsable de la communication du parc et instigatrice de l’évènement. L’animal (ailurus fulgens de son petit nom latin) est en effet classé comme espèce en danger par l’union internationale pour la conservation de la nature (IUCN). Ils en resteraient moins de 2500 à l’état sauvage selon le Red Panda Network, une association qui œuvre pour la préservation du panda roux. Ainsi, les 3 euros d’inscription dont il faut s’affranchir pour participer au championnat de shifumi seront entièrement reversés à cette association avec qui le parc travaille depuis 2014. « Ils font beaucoup de sensibilisation dans les écoles et ils emploient des rangers qui vont protéger les pandas roux directement dans la nature » précise Marie Demoulin.


Récolte de fonds

En 2019, le parc espère reverser 22 000 euros rien que pour la conservation du panda roux. Presque autant (25 000 euros) que l’enveloppe totale dégagée l’année d’avant pour différents programmes de protection des espèces. Depuis le mois de février 2019, le parc redistribue en effet un euro par ticket d’entrée vendu. Une participation qui s’ajoute aux dons et aux parrainages mis en place par le zoo. « Cette année on a l’objectif de récolter 100 000 euros pour les espèces menacées » révèle Marie Demoulin.
  

Inscriptions ouvertes

Côté « sportif », les inscriptions pour le championnat sont déjà ouvertes. La compétition aura lieu le 7 juin 2020, le dimanche précédant l’anniversaire de Shifumi (le panda roux est né le 9 juin 2019). Pour ne pas obliger les participants à payer une entrée, l’évènement ne se fera pas à l’intérieur du parc d’Ardes-sur-Couze mais à ses abords. Les confrontations se dérouleront en élimination directe en trois manches, avec des quarts, des demies et une finale pour sacrer le premier champion de France de la discipline. Attention, le personnel du zoo est déjà à l’entraînement. « Tout le monde est à fond. Maintenant quand on se croise dans le parc on fait un chifoumi ! », prévient Marie Demoulin.
 

Sur le même sujet

Cérémonie de passation du Drapeau de la Résistance à Oyonnax (Ain)

Les + Lus